Des travaux de recherche franco-chinois remettent en cause l’existence de la matière noire.

Chine

Actualité
Chine | Science de la matière : matériaux, physique, chimie, optique
23 octobre 2019

L’étude propose une explication différente des phénomènes généralement attribués à la matière « noire ».

Le titre de l’article publié le 1 Octobre dans The Astrophysical Journal par une équipe de recherche franco-chinoise est évocateur : « A propos de l’absence de matière noire dans les galaxies naines qui entourent la voie lactée » (On the Absence of Dark Matter in Dwarf Galaxies Surrounding the Milky Way).

L’étude remet ainsi en cause un sujet d’étude qui remonte à il y a plus de 50 ans. Le modèle physique de la matière noire tient son origine de la dynamique observée des galaxies de petites tailles, incohérente si la seule contribution gravitationnelle de la matière visible est prise en compte. Dans leur étude, les chercheurs ont examiné la dynamique des galaxies naines proches de la Voie lactée sur la base de nouvelles données du satellite Gaia. Ils concluent que les dynamiques observées peuvent être modélisées par un « effet de marée » exercé par la Voie lactée, sans recours à une matière noire invisible. L’équipe franco-chinoise a publié le 1er Octobre une vidéo sur Youtube avec une animation pour expliquer l’effet de marée exercé par la Voie Lactée.

Les travaux sont co-publiés par des chercheurs de l’Observatoire de Paris, de l’Institut de Planétologie et d’Astrophysique de Grenoble, et du National Astronomical Observatories de la Chinese Academy of Science (CAS), à Pékin.

Réexplication de la dynamique des galaxies naines situées au voisinage de la Voie lactée, L’observatoire de Paris
On the Absence of Dark Matter in Dwarf Galaxies Surrounding the Milky Way, The Astrophysical Journal
France culture, le journal des sciences du mercredi 2 octobre 2019