Veille scientifique et technologique

Partager
Vous êtes sur le portail de la veille scientifique et technologique produite par les services scientifiques des ambassades de France.
Proposé par une quarantaine d’ambassades de France à l’étranger, ce service permet d’observer et d’analyser les environnements scientifiques, techniques et technologiques des pays respectifs grâce à nos rédacteurs diplômés et spécialisés qui publient et diffusent régulièrement des articles ciblés.
  • Retrouvez l’ensemble des flux RSS proposés en cliquant ici
  • Retrouvez les conditions de reproduction et de rediffusion des informations en cliquant ici

Dernières actualités

Rapport

Résistance aux antibiotiques : la région de Hong Kong mobilisée face aux difficultés.

Hong Kong | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
Rapport
18 mai 2016

Dans un contexte mondial de promotion d’une approche globale de la santé publique, Hong Kong s’engage depuis plusieurs années contre la menace toujours grandissante causée par le problème de la résistance microbienne aux antibiotiques. La région administrative spéciale oriente sa politique de santé publique vers la sensibilisation de sa population, un accompagnement des pratiques médicales et vétérinaires et le développement d’une recherche biomédicale active. Toutefois, au delà de ces bonnes intentions, la réalité de la situation comprend de nombreuses difficultés qui rendent le problème complexe.

Parution du rapport "Bioéconomie et chimie du végétal : état des lieux en Allemagne"

Allemagne | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
Rapport
5 mai 2016

L’Allemagne s’est distinguée au début des années 2010 par la mise en place d’un cadre et d’une stratégie intégratrice pour développer la recherche et l’arrivée sur le marché de produits biosourcés. Ce développement s’est fait dans le cadre de la promotion par la Commission européenne du concept de bioéconomie avec la publication d’une stratégie en 2012. Aujourd’hui, la bioéconomie représente en Allemagne près de 8% du PIB et 12% des emplois.