Veille scientifique et technologique

Partager
Vous êtes sur le portail de la veille scientifique et technologique produite par les services scientifiques des ambassades de France.
Proposé par une quarantaine d’ambassades de France à l’étranger, ce service permet d’observer et d’analyser les environnements scientifiques, techniques et technologiques des pays respectifs grâce à nos rédacteurs diplômés et spécialisés qui publient et diffusent régulièrement des articles ciblés.
  • Retrouvez l’ensemble des flux RSS proposés en cliquant ici
  • Retrouvez les conditions de reproduction et de rediffusion des informations en cliquant ici

Dernières actualités

Agronomie et alimentation

Année internationale des légumineuses : quel engagement des Etats-Unis en faveur des légumineuses ?

États-Unis | Agronomie et alimentation
Brève
29 février 2016

L’année 2016 a été déclarée par la 68ème Assemblée générale des Nations Unies comme Année internationale des légumineuses, car les avantages de ces cultures, tant agronomiques, environnementaux que nutritionnels, sont largement reconnus. Les Etats-Unis sont un producteur important de légumineuses dans le monde, même s’ils restent loin derrière l’Inde ou la Chine. Le gouvernement américain et les associations de producteurs de légumineuses, désireux de développer davantage à la fois la production et la consommation, ont mis en place des initiatives avant même la déclaration de l’année internationale.

Nouveau projet européen de recherche sur la culture sélective des plantes

Allemagne | Agronomie et alimentation | Chimie du végétal | Horizon 2020 : innovations et progrès techniques
Actualité
24 février 2016

Un consortium européen dirigé par l’Institut Max Planck de physiologie moléculaire des plantes (MPI-MP) de Potsdam (Brandebourg) [1] a lancé en janvier 2016 le projet "Future Agriculture" ("l’agriculture du futur") qui vise à utiliser la biologie de synthèse pour développer de nouvelles techniques de culture sélective des plantes [2]. L’objectif est d’identifier et de sélectionner des voies métaboliques ayant des taux de croissance rapides et donc des rendements plus élevés.

Développer l’utilisation comme engrais des digestats issus de la méthanisation

Allemagne | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement | Agronomie et alimentation
Actualité
5 février 2016

Un projet en cours des universités d’Hohenheim (Bade-Wurtemberg) et de Rostock (Mecklembourg-Poméranie-Occidentale) s’intéresse aux résidus de la méthanisation après extraction du biogaz [1]. L’objectif est de pouvoir définir les caractéristiques et les impacts du digestat (biomasse résiduelle après méthanisation) afin de généraliser son utilisation comme engrais dans l’agriculture plutôt que de la mettre en décharge ou de l’incinérer.