#DiploNum : le 1er hackathon pour dé-coder le Quai d’Orsay (25 - 26 janvier 2017)

Développeurs, citoyens, étudiants, agents des administrations publiques ou des entreprises… Les 25 et 26 janvier le ministère fait appel à tous les acteurs innovants des nouvelles technologies pour solliciter leur expertise et leur ingéniosité au service de sa modernisation et de son ouverture !

C’est un événement inédit au Quai d’Orsay, au cours duquel le ministère ouvre de nouvelles séries de données aux développeurs pour accélérer la dynamique de modernisation que nous avons mise en place.

Construire ensemble un ministère plus moderne

Imaginer de nouveaux usages, intégrer les avancées de la géolocalisation aux missions du ministère, présenter des interfaces web permettant de mieux visualiser les données et de servir d’outil d’aide à la décision, … le ministère

Les développeurs pourront en outre présenter des projets de nouveaux services numériques susceptibles de permettre au MAEDI de mieux remplir ses missions et de mieux servir les publics concernés.

Les défis

  • Les réponses aux besoins des populations françaises à l’étranger en matière de sécurité, notamment via le géo-référencement ou la géolocalisation volontaire de ces populations, et d’accès aux services numériques nationaux ;
  • L’influence et le rayonnement de la France à l’étranger ;
  • Le renforcement de l’attractivité de la France à l’étranger sur le plan culturel et éducatif ;
  • Le renforcement de la capacité de compréhension et d’anticipation stratégique du MAEDI sur les grandes évolutions mondiales ;
  • L’amélioration de la gestion du ministère, de son patrimoine, de ses biens et de ses objets, en France comme à l’étranger.

Les données disponibles

  • Les missions consulaires
    Seront ainsi libérées les données statistiques issues de l’application de délivrance des visas (RM2) ;
  • Les Français à l’étranger
    Les données statistiques issues des applications consulaires servant les populations françaises à l’étranger ;
  • Les étudiants en France
    Les données anonymisées de l’application de gestion des candidatures d’étudiants étrangers (principalement issus de pays soumis à l’obligation de visa) à l’inscription auprès d’établissements universitaires ou supérieurs français ;
  • Le fonds photographique
    Le fonds photographique du Ministère des Affaires Étrangères et du Développement International ;
  • Les positions de politique étrangère
    La collection numérisée des déclarations de politique étrangère, dont c’est le cinquantenaire en 2016.

Les prix

  • Une gratification de 10 000 Euros à partager entre les participants au meilleur projet, un second prix de 5000 euros, un troisième prix de 2000 euros et un prix spécial de 3000 euros pour l’équipe présentant le meilleur projet et composée exclusivement d’étudiants.
  • Un conseil personnalisé de la part du MAEDI et de ses partenaires aux lauréats des meilleurs projets.
  • Les lauréats pourront bénéficier également d’une valorisation de leurs projets au travers d’une communication portée par le Ministère et ses partenaires.

Les gagnants

Un jury composé de personnalités extérieures et de diplomates a récompensé les participants suivants :

  • 1er prix pour la start-up Livekeep, qui propose une technologie de géolocalisation volontaire, dynamique et sécurisée, visant à améliorer la sécurité des Français à l’étranger ;
  • 2e prix pour le projet Hornet Makers, porté par des ingénieurs de la direction des systèmes d’information du ministère, qui met en avant une solution pour standardiser et faciliter la création d’applications web au sein du Ministère ;
  • 3e prix pour Speakshake, une start-up qui a développé une plateforme ludique d’échanges linguistiques ;

Un prix étudiant a été attribué à l’équipe CampFrance (étudiants de Sciences-Po), qui a proposé des orientations pour renforcer l’attractivité de l’offre universitaire française et rénover notre site « Etudes en France ».

Ces projets pourront se poursuivre dans le cadre du futur incubateur, dont Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international, a annoncé hier la création dès le mois de mars, et qui vise à promouvoir une culture de l’innovation et les solutions opérationnelles répondant aux besoins du ministère.

Plus d’informations : le règlement du hackathon

PLAN DU SITE