L’attractivité de la France en chiffres

Le gouvernement met en place un grand plan d’investissement 2018-2022 d’une valeur de 57Md€, qui a pour but de soutenir des réformes structurelles pour préparer la France aux défis de demain : 20Md€ seront dédiés à l’accélération de la transition écologique, 15Md€ seront alloués à l’acquisition de talents, 13Md€ seront investis pour développer la compétitivité à travers l’innovation et enfin 9Md€ sont prévus pour favoriser la création d’un État digitalisé.

Une économie ouverte

21 entreprises étrangères choisissent la France pour de nouveaux investissements chaque semaine. La France est la 5e économie mondiale, le 2e plus grand marché d’Europe. Derrière Pékin et Tokyo et devant Londres et New York, Paris arrive en 3e position des villes qui concentrent le plus de sièges d’entreprises du Top 500 (27 sièges d’entreprises). Plus de 28 000 entreprises étrangères sont présentes en France et emploient 11 % de l’effectif salarié. Elles représentent 21 % du travail dans l’industrie, 30 % des exportations françaises et assurent 21 % des dépenses intérieures de R&D. La France se classe au 7e rang de la productivité horaire de la main d’œuvre, devant l’Allemagne (8e) et le Royaume-Uni (18e).

En 2017, la France a attiré 1 298 nouvelles décisions d’investissements étrangers créateurs de 33 489 emplois, soit une hausse de 16 % par rapport à 2016 (Rapport sur l’internationalisation de l’économie française 2017).

Un pays d’entrepreneurs

La France est le premier pays créateur d’entreprises en Europe. En 2018, Le nombre de créations d’entreprises en France a atteint un record de 691 000, tiré par une progression de 28 % des micro-entreprises, ainsi que des entreprises individuelles classiques (+20 %). Il suffit de 3,5 jours pour monter une entreprise contre 4,5 au Royaume-Uni, 10,5 en Allemagne. « L’intention d’entreprendre » des Français est l’une des plus fortes d’Europe. En 2018, 50 % des 18-24 ans ont déclaré vouloir créer une entreprise. Avec la Station F, dont l’ambition est d’être le plus grand incubateur au monde (avec une capacité d’accueil de 1000 startups), la France s’affirme comme une « Startup Nation ».

Le gouvernement soutient l’innovation et la création d’entreprises avec des incitations fiscales (6Md€ d’économies pour les entreprises avec le Crédit Impôt Recherche ; statut « jeune entreprise innovante »), en favorisant l’accueil de talents internationaux (Passeport Talent) et avec des investissements directs en R&D (26Md€ déjà financés). En outre, un fonds pour l’innovation de rupture de 10 milliards d’euros a été mis en place en 2018. L’impôt sur les sociétés sera progressivement abaissé de 33,3 % à 25 % d’ici 2022 pour l’ensemble des entreprises sur le territoire français. Cette mesure ramènera la France dans la moyenne européenne. La baisse du taux d’impôt sur les sociétés prévue en 2019 ne concernera que les entreprises, dont le chiffre d’affaires est inférieur à 250 millions d’euros.

JPEG - 714.5 ko

Des infrastructures de renommée mondiale

La France est classée 7e sur 137 économies classées pour la qualité de ses infrastructures selon le Global Competitiveness Report en 2017. Elle dispose du 2e réseau ferré à grande vitesse par sa longueur.

La France investit près de 5 % de son PIB dans son système éducatif, soit davantage que l’Allemagne, l’Italie ou l’Espagne. Les formations de l’enseignement supérieur sont reconnues à l’échelle mondiale et ont attiré 343 000 étudiants internationaux en 2017/2018 (4e pays d’accueil à l’échelle mondiale), un chiffre en hausse de 4,5 % par rapport à l’année précédente. Avec 1,6 millions de scientifiques et d’ingénieurs, la France se classe au 3e rang européen.

Paris : première place financière de l’Union européenne

Avec un pôle de gestion d’actifs de 4 000 Md€ (soit plus de 1,5 fois le PIB français), Paris est une place financière mondiale et le leader européen du Venture Capital avec 3,6Md€ levés en 2018. La ville est également en tête du marché d’investissement des capitaux dans l’UE en 2016 avec 12,4Md€ investis dans 1 400 entreprises. On retrouve 4 banques françaises dans le top 20 des plus grandes banques mondiales.

Mise à jour : février 2019

PLAN DU SITE