Les partenaires du ministère de l’Europe et des affaires étrangères

Mettre en oeuvre collectivement la diplomatie économique

Les acteurs territoriaux

Près de 5 000 collectivités territoriales mènent des projets de coopération à l’international dans 147 pays. Les pouvoirs locaux sont des acteurs majeurs de la présence et de l’influence de la France dans le monde.

Les collectivités territoriales ont un rôle complémentaire à celui de l’État et elles sont également appelées à jouer dans la promotion de la diplomatie économique à l’étranger. En effet, l’identité régionale est un élément significatif en termes de compétitivité et d’attractivité, et la richesse des régions françaises doit donc être mise en valeur à l’international. Au sein du Ministère, la Délégation pour l’action extérieure des collectivités territoriales (DAECT - rattachée à la Direction générale de la Mondialisation) a pour objectif de maintenir ce lien.

Les collectivités territoriales, en particulier les Régions, sont donc associées à l’action du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères en matière de diplomatie économique. Les missions à l’international (prospects commerciaux, salons internationaux…) reçoivent notamment l’appui du ministère et de son réseau à l’étranger.

Des conseillers diplomatiques auprès des préfets de régions assurent l’interface entre ces collectivités et le monde diplomatique.

Business France

JPEG - 115.7 ko

Business France est l’opérateur de l’État en charge de l’internationalisation de l’économie française née en 2015 de la fusion de l’Agence française des investissements internationaux et d’Ubifrance.

Business France s’appuie sur son réseau en France et à l’étranger pour réaliser les missions suivantes :

  • Le développement international des entreprises, en particulier celui des PME et ETI, et la facilitation de leurs exportations sur les marchés internationaux ;
  • La gestion et la promotion du statut du Volontariat International en Entreprise (V.I.E.) ;
  • Le développement des investissements étrangers en France ;
  • La promotion de l’image économique de la France et l’attractivité de ses territoires à l’international.

Business France est placé sous la tutelle conjointe du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, du ministère de l’Économie et des Finances et du ministère de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les collectivités territoriales.

Afin de mettre en œuvre la stratégie du gouvernement en matière de commerce extérieur, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, conjointement avec les autres tutelles de l’opérateur, accompagne l’agence dans la mise en place de sa réforme.

Les tutelles ont notamment signé avec Business France un contrat d’objectifs et de moyens ambitieux pour la période 2018 – 2022 qui s’articule autour de trois axes stratégiques :

  • Mettre en place la « Team France » : dans le cadre de la réforme du soutien public aux entreprises, Business France va accompagner la mise en place du projet « Team France » dans les territoires en France en déployant des collaborateurs auprès des CCI et à l’étranger, en partenariat avec des opérateurs privés. L’opérateur va par ailleurs développer des plateformes numériques de solution pour mieux accompagner les entreprises ;
  • Développer l’activité de Business France et de la Team France : Business France devra maintenir un niveau d’accompagnement de qualité pour les entreprises, développer la réalisation des projets d’investissements étrangers en France ainsi que promouvoir le dispositif du V.I.E à l’étranger.
  • Améliorer l’efficience de la dépense publique et contribuer aux efforts de rationalisation de l’État et de ses opérateurs à l’étranger : l’agence devra participer aux efforts globaux de réduction des dépenses publiques pour atteindre l’équilibre financier et assurer la pérennité de son modèle économique.

Les administrations économiques

Ministère de l’Économie et des Finances

JPEG - 911.2 ko

Le gouvernement a souhaité unifier l’action de l’État en matière de soutien à l’internationalisation de nos entreprises : le ministre de l’Europe et des affaires étrangères est compétent pour définir et mettre en œuvre la politique de développement international de la France, également au titre du commerce extérieur et du tourisme. En liaison avec le ministre de l’Économie et les autres ministres intéressés, il prépare et conduit les négociations commerciales internationales, qu’elles soient multilatérales, européennes ou bilatérales. Il coordonne l’action des services qui concourent à promouvoir les intérêts économiques de la France à l’étranger.

Fonds d’aide au Secteur Privé Réserve Pays Émergents

Le soutien aux investissements des entreprises françaises dans les pays émergents et en développement

Les entreprises françaises ont un savoir-faire reconnu dans la réalisation et l’exploitation d’infrastructures publiques critiques pour le développement d’un pays : eau et assainissement, transports en commun, énergie, agronomie, etc.

La Politique d’Aide-Projet mise en place par la France

La Réserve Pays émergents (RPE), ex-protocoles financiers, et Fonds d’études et d’aide au secteur privé (FASEP) visent à faire bénéficier les pays en développement, et en particulier les pays émergents, du savoir-faire des industriels et des ingénieries français (grands groupes et PME).

Ces deux instruments, mis en œuvre par la direction générale du Trésor, sont comptabilisés au titre de l’aide publique au développement de la France. À ce titre, ils répondent aux orientations retenues pour l’aide française (avec un accent particulier sur le développement durable).

Le principe d’appropriation des projets étant essentiel à leur bon déroulement, la RPE et le FASEP sont mobilisés pour répondre aux besoins jugés prioritaires par les pays bénéficiaires dans leur stratégie nationale de développement. La mobilisation de ces outils n’est envisagée que sur la base d’une demande des pays bénéficiaires.

La RPE vise à apporter un soutien à une vingtaine de pays émergents, sous forme de prêts concessionnels, pour la réalisation de leurs projets de développement. L’aide financière de la France est consentie sur la base d’un examen détaillé de chaque projet (qui inclut une évaluation préalable par un expert indépendant).
Depuis 2000, la RPE a soutenu 70 projets pour un montant total de 3,2 Mds€.

Le FASEP intervient, sous forme de dons, sur une zone géographique plus large (une soixantaine de pays y sont éligibles), afin d’aider les maîtres d’ouvrage locaux à réaliser des études pour préparer leurs projets d’infrastructures ou leurs politiques d’investissement. Depuis 2000, 260 M€ de dons ont soutenu 400 prestations de plus de 150 entreprises françaises, dans 55 pays.

Exemple de FASEP en Indonésie

Surveillance satellitaire des activités de pêche

L’Indonésie possède une des plus grandes zones de pêche de la planète et une des flottes les plus importantes. La pêche est donc un secteur économique central.

L’objectif du projet était de doter les autorités indonésiennes des outils techniques leur permettant de répondre au double impératif de surveillance des activités de pêche pour une meilleure exploitation des ressources halieutiques et de respect des recommandations internationales en matière de suivi des navires de pêche notamment pour la lutte contre la pêche illégale.

Grâce au financement RPE (d’un montant de 9,4M€), l’Indonésie a bénéficié d’un système "clé en main" de surveillance utilisant des balises Argos et des logiciels de traitement de données développés par CLS (Collecte Localisation Satellites). 1 500 navires ont été équipés de balises, un centre de suivi des pêches a été créé et des patrouilleurs ont été équipés pour l’interception. Le reste de la flotte indonésienne est progressivement équipée.

Les partenaires institutionnels

La Banque publique d’investissement (Bpifrance)

JPEG - 81.5 ko

Bpifrance(banque publique d’investissement) est une organisation publique créée à l’initiative du président de la République et destinée à financer et à accompagner les petites et moyennes entreprises (PME) et les entreprises de taille intermédiaire (ETI) prometteuses dans toutes les régions de France.

Bpifrance accompagne les entreprises dans tous les étapes de leur vie, de l’amorçage jusqu’à la cotation en bourse, du crédit aux fonds propres.

L’action internationale de la Caisse des dépôts

JPEG - 24.6 ko

Le groupe Caisse des dépôts est un groupe public, investisseur de long terme au service de l’intérêt général et du développement économique du pays.

La Caisse des dépôts investit à long terme, principalement sur le territoire français, comme actionnaire minoritaire aux côtés d’investisseurs privés.

Elle réalise deux types d’investissements :

  • les investissements d’intérêt général, qui concernent principalement le développement des territoires et les PME ;
  • les investissements financiers de long terme (actions, immobilier, capital investissement, infrastructures), qui lui permettent de financer ses missions d’intérêt général.

Le groupe Caisse des dépôts est présent dans plus de 90 pays à travers les activités déployées par ses filiales. Son rôle d’investisseur institutionnel de long terme est au cœur de sa mission.

Depuis 2007, il a relancé son action européenne et internationale :

  • il est présent auprès des institutions européennes, à travers notamment son bureau de représentation à Bruxelles ;
  • il participe à la structuration d’une offre d’investissement de long terme en Méditerranée et en Afrique ;
  • il développe, à travers le Club des investisseurs de long terme et l’Institutional Investors Roundtable, un réseau européen et global de grands investisseurs de long terme, avec l’appui de CDC International (filiale à 100 % du groupe Caisse des Dépôts).

Le rôle des Chambres de commerce et d’industrie (CCI) et de CCI France International (CCI FI)

JPEG - 22.2 ko

Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères travaille en étroite coopération avec les Chambres de commerce et d’industrie (CCI) et CCI France International (CCI FI) afin de servir au mieux les intérêts des entreprises françaises.

Les Chambres de commerce et d’industrie sont chargées de défendre les intérêts des entreprises auprès des pouvoirs publics pour renforcer leur compétitivité et celle de leurs territoires ainsi que de leur apporter des services appropriés et efficaces (localement et à l’international) à toutes les étapes de leur vie.

CCI France International (CCI FI) regroupe et anime 123 Chambres de commerce et d’industrie françaises à l’international (CCI FI) dans 92 pays. Fondée en 1907, CCI France International, anciennement Union des Chambres de commerce et d’industries françaises à l’étranger (UCCIFE), rassemble, représente, coordonne et développe le réseau des CCI françaises à l’international.

Le rôle du Mouvement des entreprises de France (MEDEF)

JPEG - 41.9 ko

Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères travaille en particulier avec le MEDEF international, branche internationale du MEDEF, dont l’activité au service des entreprises représente un vecteur majeur de diplomatie économique.

Par ailleurs, le MEDEF mène une action permanente de lobbying auprès de l’ensemble des décideurs au niveau local, régional et européen, afin de faire valoir le point de vue de l’entreprise.

Le rôle de la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises (CPME)

PNG - 3 ko

La Confédération des Petites et Moyennes Entreprises (CPME), anciennement Confédération générale des Petites et Moyennes Entreprises (CGPME), est une organisation patronale interprofessionnelle, privée et indépendante. Elle assure la représentation et la défense de l’ensemble des petites et moyennes entreprises, tous secteurs confondus (industrie, commerce, services, artisanat), au niveau national, tant auprès des pouvoirs publics que des partenaires sociaux, ainsi qu’au niveau international. Elle regroupe à la fois des fédérations professionnelles et des structures territoriales interprofessionnelles.

Le rôle des Chambres de Métiers et de l’Artisanat

JPEG - 19.6 ko

Implantées dans toute la France, les Chambres de Métiers et de l’Artisanat assurent dans une relation de proximité des missions de services publiques essentielles à la structuration de l’artisanat et au développement des entreprises.

L’artisanat constitue un secteur porteur et le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères s’attache à renforcer la collaboration avec les Chambres de Métiers et de l’Artisanat dans la mise en œuvre d’une diplomatie économique efficace.

Mise à jour : mars 2019

PLAN DU SITE