Les objectifs de développement durable

Adoptés en Septembre 2015 par plus de 150 chefs d’État au siège des Nations unies, les objectifs de développement durable ont pour but l’introduction d’un développement durable à l’échelle de la planète.

A l’occasion de l’ouverture du sommet annuel des dirigeants du Pacte mondial, Ban-Ki Moon, ancien secrétaire général des Nations unies, a appelé les entreprises à "saisir les opportunités du développement durable".

Les objectifs de développement durable (ODD) représentent une opportunité unique de construire un monde meilleur, plus inclusif et durable. Ils constituent un langage universel et un cadre d’action qui permettent à tous les acteurs, dont les entreprises, d’agir pour le bien commun.

Chacun des dix-sept ODD regroupe des cibles liées entre elles, conduisant à adopter une démarche véritablement transversale. Ils couvrent l’ensemble des enjeux sociaux, environnementaux et de développement, au « Nord » comme au « Sud ».

Les ODD élargissent les perspectives de la responsabilité sociale/sociétale des entreprises (RSE) en proposant une feuille de route partagée mondialement. Les engagements et les progrès accomplis pourront être consolidés et compréhensibles par tous. D’ici 2030, les entreprises les plus prospères auront transformé leur modèle économique et innové ; les premières à le faire auront sans nul doute un véritable avantage compétitif.

En juin 2018, la Plateforme RSE a été mandatée par la Secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, Mme Brune Poirson, qui l’a chargée d’établir de manière concertée quelle pourrait être la contribution de la RSE à l’atteinte des ODD et d’identifier les enjeux clés de la mobilisation des entreprises vis-à-vis des ODD.

Enfin, lors du forum politique de haut niveau pour le développement durable de 2018 à New York, six ODD ont été passés en revue par l’ensemble des Etats membres présents. L’occasion pour le ministère de la Transition écologique et solidaire de faire connaitre le point d’étape volontaire sur l’action française en faveur des ODD, notamment par la présentation, dans la troisième partie, du rapport « Appropriation des ODD par les acteurs non-étatiques 2018 » sur la contribution de 70 acteurs de la société civile à la mise en œuvre de l’Agenda 2030, coordonné par l’association Comité 21, et co-piloté entre autres par B&L évolution et le Global Compact France. Ce rapport mentionne clairement le secteur privé comme catalyseur pour atteindre les ODD.

Pour en savoir plus

  1. le descriptif des dix-sept ODD
  2. Fiche thématique du ministère de la Transition Ecologique et Solidaire

Mise à jour : 20.08.2018

PLAN DU SITE