Participation de Jean-Baptiste Lemoyne aux assemblées de printemps du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale (Washington, 10 au 12 avril 2019)

Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères, participe du 10 au 12 avril aux assemblées de printemps du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale à Washington.

Le secrétaire d’État rappellera au cours de ces assemblées l’ambition de la France en faveur du développement, qui se traduira dans un projet de loi d’orientation et de programmation reprenant l’objectif d’aide publique au développement à hauteur de 0,55% du revenu national brut à l’horizon 2022 fixé par le Président de la République.

Jean-Baptiste Lemoyne présentera par ailleurs les objectifs de la présidence française du G7, qui a pour thème la réduction des inégalités dans le monde. Il exposera les priorités de la réunion des ministres du développement du G7, ainsi que de leur réunion conjointe avec les ministres de l’éducation qui se tiendront à Paris les 4 et 5 juillet 2019 :

  • la prévention des crises et le traitement des fragilités au Sahel ;
  • la création d’emplois décents pour les jeunes ruraux et la lutte contre la malnutrition au Sahel ;
  • le renforcement des activités de la Banque mondiale au Sahel ;
  • le financement du développement durable ;
  • la formation professionnelle au service de l’autonomisation et de l’insertion socio-professionnelle et l’accès des filles à l’éducation.

À l’occasion de ce déplacement, Jean-Baptiste Lemoyne s’entretiendra avec David Malpass, nouveau président de la Banque mondiale, et Kristalina Georgieva, directrice générale de cette institution. Il évoquera avec eux l’importance de notre soutien au multilatéralisme, ainsi qu’aux grands enjeux du changement climatique et de la protection de la biodiversité.

Avec David Malpass et Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international, il participera au déjeuner du Comité du développement, où un point de situation global sur les enjeux macroéconomiques dans les pays émergents et en développement sera fait.

Le secrétaire d’État rencontrera également Mark Green, administrateur de l’agence des États-Unis pour le développement international (USAID), avec lequel il évoquera la rénovation de notre politique de développement, en termes de moyens comme de méthode.

Ce déplacement sera l’occasion pour le secrétaire d’État de rencontrer Robert Lighthizer, représentant américain au Commerce, pour aborder les grands dossiers des relations commerciales transatlantiques et la réforme de l’Organisation mondiale du commerce.