Bilan 2018 des investissements internationaux en France

Les résultats de l’année 2018 confirment la consolidation de l’attractivité française auprès des décideurs étrangers avec 1 323 décisions enregistrées (+ 2 % par rapport à 2017), créant ou maintenant 33 302 emplois (contre 33 489 emplois en 2017).

Pour la deuxième année consécutive, les États-Unis conservent la première place des pays investisseurs en France avec 18 % des projets recensés (232 décisions d’investissements recensées), devant l’Allemagne (14 %) et le Royaume-Uni (9 %).

Les investisseurs européens représentent toujours une large majorité des investissements recensés, avec 61 % des projets enregistrés au bilan (plus de 800 projets).

Trois enseignements se dégagent à la lecture du bilan 2018 :

  • Les implantations de nouveaux sites ont nettement progressé en 2018 avec 741 projets de création enregistrés (+ 14 % par rapport à 2017), ce qui témoigne d’un potentiel d’attractivité renouvelé aux yeux des investisseurs.
  • Les traits d’attractivité du pays s’affirment avec des projets d’investissement en nombre dans l’industrie (320 projets soit 24 % des projets enregistrés au bilan 2018) et dans les activités de R&D (129 projets soit 10 % des projets enregistrés au bilan). Les décisions d’investissements dans les fonctions de R&D, ingénierie et design sont en constante progression avec 9% en croissance annuelle moyenne depuis 2014.
  • Une forte croissance des projets d’investissement britanniques : + 33 % de croissance entre 2017 et 2018. La France semble avoir capté une part non négligeable des projets mobiles, plus particulièrement dans le secteur financier (39 % des projets financiers recensés sont d’origine britannique).

Pour en savoir plus :