Rapport d’expertise : Comment assurer la participation effective des populations aux projets de développement ? Illustration par la mise en œuvre de l’approche fondée sur les droits humains

Partager

Dans le cadre de la stratégie « Droits humains et développement », la France s’est engagée en 2019 à intégrer l’approche du développement fondée sur les droits humains dans sa politique internationale de coopération au développement. La participation des populations locales est au cœur de cette approche.

Commandée par le Ministère de l’Europe et des affaires étrangères, la présente étude formule des recommandations pour renforcer la participation de ces populations au processus d’élaboration, mise en œuvre, suivi et évaluation des projets de développement.

L’étude s’est plus particulièrement intéressée aux méthodes et outils utilisés par les coopérations multilatérales et bilatérales pour assurer la prise en compte effective de ce principe, dans une approche comparative, afin d’identifier des bonnes pratiques. Il en ressort une distinction de trois approches de la participation, différentes mais complémentaires : une approche normative, axée sur le respect et la réalisation des normes contenues dans les traités internationaux des droits humains ; une approche autonomisante, axée sur la dignité des individus et des groupes vulnérables et discriminés, et une approche pragmatique, axée sur l’amélioration de l’efficacité des projets. L’analyse comparative de ces approches a mis en lumière des grands repères pour renforcer l’opérationnalité de la participation dans le cadre de l’approche du développement fondée sur les droits.

Lire le rapport d’expertise (PDF - 405.7 ko)