Lutte contre les trafics illicites d’armes à feu dans les Balkans occidentaux - Déclaration à la presse de M. Jean-Yves Le Drian (Paris, 11.12.2018)

La première réunion de haut niveau de l’initiative franco-allemande de lutte contre les trafics d’armes à feu dans les Balkans occidentaux s’est déroulée le 11 décembre 2018 à Paris, sous la présidence du ministre de l’Europe et des affaires étrangères Jean-Yves Le Drian et de son homologue allemand, Heiko Maas. Lancée fin 2017, cette initiative vise à mieux coordonner l’action des gouvernements de la région et des donateurs internationaux pour concourir à la stabilisation des Balkans occidentaux et au renforcement de la sécurité européenne, notamment face à la menace terroriste.
La réunion de Paris a permis aux Etats des Balkans occidentaux d’exposer les plans d’action qu’ils entendent mettre en œuvre dans le cadre de la feuille de route de l’initiative adoptée cet été au Sommet de Londres. De leur côté, les partenaires internationaux y ont annoncé de nouvelles mesures de soutien technique et financier en matière de lutte contre les trafics illicites. Signe d’une mobilisation autour de l’objectif d’une Europe qui protège : le suivi de l’initiative sera transféré à l’Union européenne au 1er janvier 2020.

Déclaration à la presse de M. Jean-Yves Le Drian

Les armes à feu illicites issues des Balkans constituent malheureusement une menace majeure pour la sécurité européenne, et lors des attentats qui ont endeuillé la France en janvier et en novembre 2015, les terroristes avaient utilisé des armes illicites en provenance de cette région. Europol estime qu’il y a entre trois et six millions d’armes à feu actuellement en circulation dans les Balkans occidentaux. C’est énorme.

Des efforts ont été entrepris au cours des cinq dernières années, dans la région, et 44.000 armes légères ont été confisquées et détruites, ainsi que des centaines de milliers de munitions, mais si ces progrès doivent être salués, ils restent insuffisants.

Vous savez l’engagement de la France et de l’Allemagne pour travailler ensemble au renforcement de la sécurité européenne à tous les niveaux.

À la fin de l’année dernière, nous avons lancé une initiative en commun de lutte contre le trafic des armes à feu dans les Balkans occidentaux, avec les pays de la zone dont l’implication est forte et déterminante. Ces premiers efforts ont permis de fixer un cadre et de donner une ambition commune. Des réunions de coordination locale ont été organisées autour des six partenaires des Balkans occidentaux, et une feuille de route régionale a été adoptée qui fixe les sept objectifs que les gouvernements de la région s’engagent à atteindre d’ici 2024.

La France accueille aujourd’hui à Paris la réunion ministérielle de l’initiative que nous coprésiderons, Heiko Maas et moi-même. Je me réjouis de recevoir à Paris les ministres des affaires étrangères et de l’intérieur des Balkans occidentaux, ainsi que les représentants des Etats et des organisations intergouvernementales impliqués dans cette initiative. Il s’agira, à la fois de tirer le bilan des actions qui ont été entreprises après notre initiative commune, et aussi de tracer les perspectives pour l’avenir. En ce qui concerne la France, j’annoncerai que nous voulons et que nous allons contribuer au financement d’équipements et de logiciels d’identification et de traçage balistique au profit de plusieurs pays de la région. Nous allons mettre en place un poste de coopérant chargé de la lutte contre les trafics d’armes à feu qui sera affecté à notre ambassade à Belgrade. Ensemble, nous allons cofinancer, l’Allemagne et la France, un projet pour lutter contre les trafics illicites d’armes à feu en Bosnie-Herzégovine, et en particulier pour renforcer l’efficacité des contrôles aux frontières. Ce projet a vocation ensuite à être étendu au niveau régional.

La réunion qui va se tenir à Paris est une étape importante. Beaucoup de participants apporteront leur soutien au renforcement de cette dynamique exigeante. Cependant des progrès rapides et importants sont nécessaires : c’est une question essentielle pour la sécurité de tous les Européens. C’est pour cela que nous avons lancé ensemble cette initiative qui se concrétisera aujourd’hui par de nouvelles avancées.

Image Diaporama -
Image Diaporama -
Image Diaporama -

PLAN DU SITE