OTAN/Ukraine (Q&R - Extrait du point de presse - 30 avril 2014)

Q : Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a appelé mardi les membres de l’OTAN à augmenter leurs dépenses de défense en réponse à ce qu’il a qualifié de tentatives de la part de la Russie de changer le "paysage sécuritaire" du centre et de l’est de l’Europe.
La France est-elle prête à répondre à la demande ?
Est-ce que l’appel américain pourra être l’objet d’une consultation de la France avec ses partenaires européens ?

R : Nos objectifs sont : désescalade ; préparation de l’élection présidentielle du 25 mai ; nouvelle constitution.

A cette fin, nous nous concertons avec l’ensemble de nos partenaires dans toutes les enceintes compétentes, que ce soit aux Nations Unies, au sein de l’Union européenne, à l’OSCE ou dans le cadre du G7.

S’agissant de l’OTAN, des concertations très régulières ont permis ces dernières semaines de faire le point sur l’impact de la crise en Ukraine. De nouveaux échanges sont prévus à haut niveau à l’occasion des réunions des ministres de la défense les 1er et 2 juin et des affaires étrangères les 24 et 25 juin.

PLAN DU SITE