Le GIEC célèbre ses 30 ans à l’Unesco et s’ouvre au public (13 mars 2018)

Image Diaporama -

© Photos : Judith Litvine/MEAE

Image Diaporama -

© Photos : Judith Litvine/MEAE

Image Diaporama -

© Photos : Judith Litvine/MEAE

Image Diaporama -

© Photos : Judith Litvine/MEAE

Image Diaporama -

© Photos : Judith Litvine/MEAE

Image Diaporama -

© Photos : Judith Litvine/MEAE

Image Diaporama -

© Photos : Judith Litvine/MEAE

A l’occasion de son 30ème anniversaire, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) fondé en 1988, tient à Paris sa 47e réunion. Le ministre de l’Europe et des affaires étrangères a participé le 13 mars à la cérémonie d’ouverture de cette réunion aux côtés du ministre de la Transition écologique et Solidaire et de la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Quelques mois après le « One Planet Summit » et le lancement de l’initiative MakeOurPlanetGreatAgain vis-à-vis de la communauté scientifique, l’organisation en France de cet événement a une forte portée symbolique.

En septembre 2017, la France a proposé d’accueillir cette 47ème assemblée au cours de la réunion plénière du GIEC. Elle répond à l’un des objectifs annoncés dans le Plan climat du gouvernement, publié le 6 juillet 2017 et témoigne de l’engagement constant de la France sur les enjeux climatiques.

C’est l’UNESCO qui accueille l’assemblée. Un choix très significatif, au regard du mandat de l’institution en matière scientifique et environnementale, qui fait écho à la mission du GIEC visant à mettre la science au service de la lutte contre le changement climatique.

Un des enjeux de cette 47ème réunion est de donner au GIEC des moyens pérennes pour poursuivre son action essentielle alors que sa situation financière est actuellement fragile. La France est d’ores et déjà mobilisée et portera sa contribution à 1 million d’euros par an jusqu’en 2022. Il s’agira également de préparer la prochaine session d’octobre 2018, consacrée à l’adoption du rapport sur la limitation du réchauffement à 1,5°C.
La journée du 13 mars est ouverte au public sur inscription.

Le rôle du GIEC dans les négociations climatiques

Les rapports du GIEC constituent la source scientifique de référence pour éclairer les choix des responsables politiques, notamment dans le cadre des négociations climatiques. Ils permettent par ailleurs d’évaluer les efforts accomplis par la communauté internationale dans la lutte contre les dérèglements climatiques.

Lire notre article sur le GIEC

13 mars 2018 : dossier de presse

PLAN DU SITE