L’aide bilatérale de la France

Le dispositif bilatéral occupe une place essentielle dans la politique de développement française : 60% de l’aide publique au développement (APD) totale de la France en 2017, soit 5,9 milliards d’euros.

Le canal bilatéral permet de cibler les priorités géographiques et sectorielles de la France et de valoriser l’expertise des acteurs dans des secteurs où le savoir-faire français est reconnu. La France adapte sa politique de développement selon les types de pays et les enjeux de développement, à travers des partenariats différenciés :

19 pays prioritaires

La France concentre son effort de solidarité en subvention dans 19 pays prioritaires, appartenant tous à la catégorie des pays les moins avancés (PMA). Elle mobilise ses instruments bilatéraux et multilatéraux au bénéfice de l’ensemble des objectifs de sa politique de développement. Elle concentre son action autour de la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD) et de l’Accord de Paris, avec une attention particulière accordée à l’Afrique.

Elle s’engage en priorité pour :

  • traiter les situations de fragilité et assurer la paix et la stabilité ;
  • soutenir la grande cause du quinquennat qu’est l’égalité entre les femmes et les hommes
  • renforcer les efforts pour l’éducation et la formation professionnelle ;
  • agir pour la lutte contre le changement climatique et la biodiversité
  • maintenir une action résolue en faveur de la santé.

Pour atteindre ces objectifs, le gouvernement a décidé de concentrer dans les pays prioritaires au moins la moitié des subventions de l’Etat et les deux tiers de celles mises en œuvre par l’Agence française de Développement (AFD).

Liste des pays prioritaires : Bénin, Burkina Faso, Burundi, Comores, Djibouti, Ethiopie, Gambie, Guinée, Haïti, Liberia, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Sénégal, Tchad et Togo.

Près de 60% de l’aide bilatérale française sont mis en œuvre par l’AFD.

La répartition géographique de l’APD bilatérale

L’Afrique est une priorité de la politique française de développement : elle concentre 36% de l’aide bilatérale (2,1 Md€), dont deux-tiers (1,4 milliards d’euros) vont à l’Afrique subsaharienne.

Les types d’aide de la composante bilatérale

L’aide bilatérale de la France est essentiellement constituée d’aide-projet (37% en 2017). Le soutien budgétaire représente 16% de l’APD bilatérale.

Mise à jour : avril 2019

PLAN DU SITE