Journée mondiale de l’aide humanitaire (19 août 2019)

À l’occasion de la Journée mondiale de l’aide humanitaire, la France rappelle que l’action humanitaire est un pilier de sa politique étrangère.

Adoptée l’an dernier, la stratégie humanitaire 2018-2022 de la France a marqué une nouvelle étape dans son engagement en faveur de l’action humanitaire. Le triplement de l’aide humanitaire française voulu par le Président de la République, en portera le montant global de 150 millions € à 500 millions € d’ici 2022 et permettra de répondre aux crises actuelles qui appellent des besoins croissant en aide humanitaire.

Cette volonté traduit davantage la solidarité à l’égard des populations touchées par les crises de toute nature en répondant à leurs besoins vitaux immédiats (accès à l’eau et à l’assainissement, à la nourriture, aux soins de santé, construction d’abris, etc.) et contribue à la stabilisation des zones touchées par des crises. Le Centre des opérations humanitaires et de stabilisation du Centre de crise et de soutien (CDCS) du ministère de l’Europe et des affaires étrangères apporte une réponse immédiate à ces crises en collaboration étroite avec les travailleurs humanitaires, et les acteurs institutionnels et privés.

Afin de rendre cette réponse toujours plus efficace, le CDCS dispose désormais de stocks humanitaires régionaux répartis sur quatre zones - France, Caraïbes, Pacifique et Océan Indien - et destinés à être déployés en urgence dans leurs zones géographiques respectives. Il poursuit également le renforcement des partenariats entre le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et les entreprises, fondations d’entreprises, fondations familiales et associations œuvrant à l’international en matière d’aide humanitaire.

Pour venir en aide aux millions de personnes qui ont besoin d’assistance, les acteurs de l’humanitaire mènent avec courage, et souvent au péril de leur vie, une action essentielle pour alléger les souffrances des victimes de conflits armés, de catastrophes naturelles ou d’autres situations d’urgence. La France salue leur engagement et leur abnégation. Leur protection, leur sécurité et la lutte contre l’impunité des actes commis à leur encontre sont une de nos priorités. Nous poursuivrons notre mobilisation, notamment au sein des enceintes internationales, pour faire respecter le droit international humanitaire, assurer la protection des civils dans les conflits grâce à un accès humanitaire sûr et sans entrave, et permettre aux acteurs humanitaires d’effectuer leur mission en sécurité. La France porte ainsi avec l’Allemagne une initiative humanitaire, l’Appel à l’Action humanitaire, lancée à New York le 1er avril 2019. Les deux ministres présenteront en marge de l’AGNU une déclaration politique identifiant des mesures concrètes pour remplir ces objectifs.