CR des Hauts-de-France - Land du Rhénanie Nord-Wesphalie - Voivodie de Silésie - Etat du Minas Gerais - Région Analanjirofo

Projet de coopération décentralisée entre la France, l’Allemagne, la Pologne, le Brésil et Madagascar

Le projet et ses objectifs

Soutenir les mobilités individuelles par le dispositif service civique à l’international dans les territoires avec lesquels des partenariats existent.

16 jeunes aux profils variés sont recrutés pour partir en deux vagues successives dans les zones de partenariat de la Région. Ils suivent une préparation avant leur départ et sont accompagnés au retour par des prestataires pour travailler sur les acquis de leur expérience. Une mission observation évaluation est effectuée par les techniciens sur place et un temps de restitution réunissant les tuteurs étrangers à Lille est organisé en octobre 2017.

Le témoignage du Conseil régional des Hauts-de-France

La mobilité des jeunes est une priorité pour la Région Hauts-de-France car elle permet d’acquérir de nouvelles compétences pour une meilleure insertion dans le monde professionnel.

Le service civique à l’international est un dispositif qui répond aux attentes régionales puisque nous avons pu constater que la plupart des jeunes, au retour de mission, reprenait une formation ou trouvait un emploi.

La réussite de ce dispositif résulte bien entendu de l’implication des jeunes mais elle repose également sur la qualité des liens que nous avons avec les territoires partenaires qui nous permettent de trouver des missions de qualité, assurées par un tutorat très fiable. Le rôle des encadrants est très important et nous profiterons en octobre d’une restitution en présence de tous les jeunes pour les réunir et travailler sur leurs attendus et problématiques rencontrées.

Les résultats pour le territoire (attractivité, insertion, emploi) étant très satisfaisants, nous réfléchissons à renouveler le projet en l’élargissant à plus de jeunes sur plus de territoires de coopération.

Témoignage de Clorinthe Daumerie, en service civique à Madagascar

J’ai décidé de m’engager en mission de volontariat international car j’étais indécise sur mon projet professionnel, reprendre des études, partir dans le monde du travail. Plein de questions auxquelles je ne savais pas répondre, alors j’ai choisi le volontariat comme tremplin pour apprendre des autres et sur moi-même.

Concernant les missions en elles-mêmes, j’ai tout d’abord travaillé dans la ferme pédagogique de l’association qui permet de nourrir les enfants le midi avec le strict minimum… du riz et des légumes. A la période des examens, on essaie de donner de la viande ; cette année on a pu donner du poulet. J’ai appris différentes choses sur la permaculture. Ainsi que dans l’art de la négociation pour vendre certains produits de la ferme comme les piments, les poulets, les œufs dans les restaurants.

Ensuite j’ai aussi réalisé ma mission avec les enfants de l’association pour aider à l’apprentissage du français, ce soutien scolaire est très important car, une fois au collège, tous les cours sont dans cette langue. Il n’y avait pas que le soutien. Nous avons aussi fait des sorties pédagogiques dans des parcs naturels et à la plage, ainsi qu’une colonie de vacances dans la capitale durant une semaine, ils nous ont appris à danser et à chanter leurs chansons traditionnelles.

La mobilité m’a permis de mieux me connaitre, de savoir de quoi j’étais capable, de gagner en indépendance, de savoir que je pouvais me débrouiller dans un pays autre que le mien et surtout loin de ma famille.

Du côté professionnel, vu que j’ai eu plusieurs taches, je sais ce que je sais faire dans certains domaines, Négocier… Convaincre… Accompagner… Éduquer… Cela m’a permis d’avoir encore plus d’aisance dans les échanges commerciaux, domaine que j’étudie. Ensuite, j’ai appris durant la colonie de vacances comment gérer un groupe d’enfants, être à l’écoute, ainsi que des techniques d’animation que je n’avais jamais pratiquées ! Je sais maintenant que cet accompagnement correspond à ce que je souhaite faire professionnellement.

PLAN DU SITE