Bordeaux métropole - Communauté urbaine de Douala (Cameroun)

Projet de coopération décentralisée franco-camerounaise.

Le projet et ses objectifs

Déjà anciennes, les relations de coopération entre Bordeaux Métropole, la Mairie de Bordeaux et la Communauté Urbaine de Douala se sont concrétisées à l’automne 2016 par la signature d’un accord–cadre de coopération portant sur les thématiques de la ville durable, se déclinant notamment autour des thématiques suivantes :

  • les services urbains (mobilité urbaine, patrimoine et espaces publics, relation ville/fleuve, eau et assainissement) ;
  • le renforcement des liens économiques (résidence entrepreneurial de jeunes, numérique, agroalimentaire) ;
  • le renforcement des liens universitaires, culturels et artistiques (universités, structures de formation, échanges d’artistes, événements) ;
  • la valorisation des initiatives de rapprochement entre les acteurs des deux territoires (santé).

Pour servir d’interface entre les structures, pour le suivi et l’accompagnement des actions, un Volontaire de Solidarité Internationale est mis en place auprès de la Communauté Urbaine de Douala par le biais de l’Institut de Formation et d’Appui aux Initiatives de Développement.

Témoignages des collectivités partenaires

Témoignage de Bordeaux Métropole

Bordeaux Métropole fait le choix d’impliquer un jeune en volontariat dans ce partenariat pour coordonner les échanges et servir d’interface entre les différents partenaires. Il s’agit d’encourager la mobilité à l’international et de permettre au volontaire de bénéficier d’une première expérience multithématique dite « professionnalisante », dans un contexte très encadré.

Cheville ouvrière de l’accord, le jeune volontaire fait vivre la coopération en assurant le bon développement des actions prévues et en constituant les réseaux d’acteurs nécessaire à leur réussite. L’implication du volontaire permet aux accords-cadres de rester dans une dynamique constante, et aux actions menées d’arriver à leur terme dans les délais.

En outre, depuis 2011, Bordeaux Métropole dans ses relations privilégiées avec les collectivités territoriales partenaires (Mexique et Inde notamment), s’appuie sur des Volontaires de Solidarité Internationale. Ainsi, trois jeunes français sont en immersion totale dans les collectivités partenaires (Mexique, Inde et Cameroun).

Témoignage de la Communauté Urbaine de Douala

La Communauté Urbaine de Douala, s’est engagée dans de nombreuses actions de partenariat et de coopération avec des organisations internationales de municipalités et des villes étrangères. L’ancienneté des relations avec Bordeaux donne une saveur particulière à la coopération entre nos collectivités. Il s’agit d’un projet d’échanges, une transmission de connaissances, d’expertises et de compétences réciproques entre nos collectivités, les acteurs du territoire et le volontaire.

Cette opportunité, avec la mise en place d’un volontaire auprès de la Communauté Urbaine de Douala, permet de contribuer au rayonnement international des deux collectivités et de partager des cultures institutionnelles et politiques. Ce modèle de partenariat donne lieu à un enrichissement réciproque des Parties ainsi qu’à des efforts de coopération rapidement concrets et visibles.

Enfin, l’accord gagne en réactivité et dynamisme !

Témoignage d’un jeune : Anaïs, en VSI au Cameroun

Le volontariat est de plus en plus vu par les recruteurs comme une expérience enrichissante et valorisante. Mon expérience précédente dans ce même pays m’a permis de pouvoir m’intégrer rapidement au sein des équipes sur place pour jeter les premières bases opérationnelles de cette coopération.

Ce sont des missions d’animation, de suivi et d’identification sur place qui me sont confiées sur des thématiques variés, allant de l’artistique au médical en passant par l’urbanisme ou l’assainissement.

Le fait de travailler pour des collectivités différentes permet d’apprendre à s’adapter rapidement et à jongler entre différentes procédures et méthodologies. Par le dynamisme, l’apprentissage des us et coutumes des collègues ainsi que le vivre-ensemble, les points de blocage sont rapidement désamorcés pour mener à bien les actions.

PLAN DU SITE