A Strasbourg, un engagement "Capitale" en faveur du volontariat européen

Projet de coopération décentralisée entre la France (Strasbourg), l’Ukraine (Raïon de Barnitsa, Kiev), le Maroc (Fès), la Géorgie (Kutaïsi), l’Italie (Rovereto), l’Allemagne (Stuttgart) et la Bulgarie (Varna).

Le projet et ses objectifs

Le projet « À Strasbourg, un engagement « Capitale » en faveur du volontariat européen » permet de renforcer concrètement l’engagement citoyen de jeunes Strasbourgeois, en particulier ceux qui n’ont jamais vécu d’expérience internationale de longue durée, en leur permettant d’effectuer plusieurs missions de volontariat, depuis le mois de septembre 2016, au sein de villes partenaires du Club de Strasbourg, à Stuttgart (Allemagne), Kiev (Ukraine), Koutaïssi (Géorgie), Varna (Bulgarie) et Rovereto (Italie), mais aussi à Fès (Maroc).

Cette démarche s’inscrit pleinement dans le cadre des orientations définies par le Maire de Strasbourg, Roland RIES, suite à la Conférence Citoyenne « Ouvrons-là ! »

Les missions proposées, publiées sur le site du Lieu d’Europe, sont des activités d’intérêt général, notamment dans le domaine de l’accueil des réfugiés, de la lutte contre les discriminations, de l’intégration des minorités et de la jeunesse. Les volontaires Strasbourgeois agissent par leurs missions en tant que jeunes ambassadeurs de Strasbourg, capitale européenne attachée au renforcement d’une Europe démocratique, solidaire et ouverte sur le monde.

Pendant la même période, la Ville de Strasbourg a accueilli au sein de son administration des volontaires issus des villes européennes partenaires, qui ont réalisé des missions au service des Strasbourgeois dans le domaine de l’éducation, de la vie étudiante, du rayonnement européen et des transports.

Témoignage de la ville de Strasbourg

« Le développement du volontariat européen est pour la Ville de Strasbourg un projet d’une très grande importance. Cette démarche initiée en 2015 mobilise notre réseau de villes partenaires autour d’une même ambition : l’engagement de la jeunesse en Europe et dans le monde. »
Nawel Rafik-Elmrini, adjointe au Maire de Strasbourg en charge des relations européennes et internationales.

Témoignages des jeunes

Témoignage de Sonia Golini, de Strasbourg en SVE à Varna (Bulgarie)

Mon Service Volontaire Européen à Varna me permet de découvrir une culture qui m’est totalement méconnue et de faire des rencontres très variées et différentes.

Témoignage de Shorena Khukhua de Koutaïssi (Géorgie), en SVE à Strasbourg

Être ici à Strasbourg est pour moi un véritable défi. Je veux utiliser cette opportunité pour apprendre plus de la France, sa culture, ses traditions et sa langue, qui est fantastique.

Témoignage d’Annika Pade de Paderborn (Allemagne), en SVE à Strasbourg

Le Lieu d’Europe me donne la possibilité de participer à de nombreux projets différents : des ateliers pour la sensibilisation aux langues, mais aussi des événements culturels et des débats politiques.

Témoignage de Kevin Rossaro de Rovereto (Italie), en SVE à Strasbourg

Avec l’équipe des jardins d’enfants de la municipalité de Strasbourg, je participe à la réalisation d’activités ludiques, pour permettre aux enfants de découvrir chaque jour un peu de mon pays, l’Italie.

Témoignage de Lisa Cornali de Rovereto (Italie), en SVE à Strasbourg

Être ici, à Strasbourg, c’est magnifique ! J’ai l’opportunité de découvrir un nouveau monde ! Je peux travailler dans un environnement très stimulant et rencontrer des personnes qui me permettent de grandir tant sur le plan personnel que professionnel. Tous les jeunes devraient pouvoir réaliser un volontariat pour sortir de leur propre coquille.

Témoignages des 10 jeunes partis en SVE deux mois à Fès (Maroc)

« Mon SVE à Fès (Maroc) m’a permis de développer mes compétences sociales, de connaître une culture différente de la mienne et cela m’a aussi apporté des compétences pour aider les jeunes marocains. »

« M’investir au sein du projet de SVE à Fès m’a donné de l’espoir. Je suis heureuse d’avoir eu l’opportunité de me rendre utile pour une bonne cause. Etre au sein d’un groupe qui partage les mêmes valeurs et m’imprégner dans le quotidien d’une population sont des points essentiels pour mieux se connaître et mieux connaître les autres ? La confiance que m’a procurée ce SVE m’a permis d’y voir plus clair dans ma vie professionnelle et donner envie de réaliser un autre projet de volontariat. »

« Mon projet de SVE à Fès m’a permis de venir en aide aux enfants qui sont dans le besoin, de leur apporter un peu de joie, même le temps d’un instant. D’un point de vue professionnel, ce voyage me conforte dans mon optique de devenir éducatrice spécialisée. J’ai vraiment beaucoup appris de ce séjour. »

« Le partage et la solidarité sont des valeurs qui me sont très chères et je les retrouve dans le service volontaire. C’est pour cela que ma motivation était au comble lors de cette mission à Fès. J’ai beaucoup appris des autres lors de ce séjour, mais j’ai aussi beaucoup appris sur ma propre personne. Cela m’a confirmé le domaine dans lequel je voulais m’investir dans ma vie professionnelle, j’ai trouvé le milieu qui me plait et je compte bien y rester. »

« Ma principale motivation pour le SVE à Fès était le partage de la musique avec les jeunes des quartiers défavorisés et son apprentissage. »

« La mission de SVE à Fès était pour moi une formidable opportunité pour découvrir en détail le domaine de la solidarité internationale. »

« Le projet de SVE à Fès représentait pour moi l’occasion de travailler directement avec les enfants en m’impliquant dans leur éducation et ainsi développer des compétences en animation auprès des plus jeunes. J’ai pu aussi apprendre à mieux me connaître moi-même et aussi à me cultiver d’avantage. »

« J’ai choisi de participer au projet de SVE à Fès car je suis convaincue que le SVE est non seulement une bonne opportunité post-bac, mais qu’il s’agit aussi d’un moyen d’acquérir de la tolérance, du vivre-ensemble ainsi que de mieux percevoir le multiculturalisme pour de jeunes adultes en devenir comme moi. dans des sociétés de plus en plus rigides, ce type de projet me parait essentiel pour combattre le conservatisme. »

« L’idée de pouvoir participer à un projet social au Maroc était une opportunité d’agrandir encore ma vision du monde, d’apprendre de la culture maghrébine et de me mettre au service d’autrui. mon sens du contact, mon dynamisme et mon envie de travailler avec autrui dans le but de construire dans un cadre humain agréable et solidaire, me conviennent parfaitement, et c’est pour cela que je voulais participer au projet de SVE. »

PLAN DU SITE