« Réussir sans Frontière » : une initiative en faveur de l’emploi et de la formation sur le territoire franco-allemand du Rhin supérieur

Dans le cadre de la campagne sur la coopération décentralisée et transfrontalière franco-allemande, lumière sur le projet « Réussite sans Frontière », porté par le Conseil régional de Grand Est. Il vise à favoriser l’emploi et la formation professionnelle transfrontalière sur le territoire franco-allemand du Rhin supérieur.

Le projet

La Région Grand Est, seule région française frontalière avec l’Allemagne, est particulièrement active en matière de coopération transfrontalière franco-allemande.

Elle développe de nombreux projets, parmi lesquels le projet « Réussir sans Frontière », en partenariat avec les Länder de Bade-Wurtemberg et Rhénanie-Palatinat, les villes de Freiburg et Karlsruhe et beaucoup d’autres partenaires (entreprises, associations, réseaux, établissements de formation, etc.). Ce projet a pu voir le jour grâce à l’accord-cadre sur l’apprentissage transfrontalier de la Conférence du Rhin supérieur, signé en 2013.

Au total, ce sont 8 co-financeurs et 25 partenaires associés français et allemands qui participent à ce projet, centré sur l’emploi, la formation professionnelle et l’insertion sur le marché du travail.

Les objectifs

Cette initiative, développée depuis 2016 dans le périmètre de l’espace transfrontalier du Rhin supérieur, et cofinancée par l’Union européenne via le programme INTERREG VA Rhin supérieur, s’appuie sur trois axes majeurs :

  • Le premier entend améliorer la visibilité des offres de travail de l’autre côté de la frontière et susciter le désir de mobilité.
  • Le second vise à rapprocher employeurs et candidats en facilitant le contact entre ces derniers et en créant une offre de formation adaptée et transparente.
  • Le troisième objectif consiste à mettre en place un accompagnement à trois niveaux auprès des candidats avant, pendant, et après la formation professionnelle.
Les outils

« Réussir sans Frontière » s’appuie avant tout sur la consolidation des outils communs, la fédération de l’ensemble des partenaires et la communication entre toutes les parties prenantes du projet.

430

apprentis transfrontaliers

Il vise à renforcer l’apprentissage transfrontalier, afin de faciliter l’insertion professionnelle dans le Rhin supérieur. On dénombre en effet 430 apprentis transfrontaliers (309 en post-bac et 131 en infra-bac), issus de 139 formations différentes, preuve de l’intérêt d’agir dans ce domaine.

« Réussir sans Frontière », permet aussi de favoriser l’accès à des formations linguistiques et techniques sur-mesure. Une bourse à la mobilité en faveur des apprentis transfrontaliers et des demandeurs d’emploi en formation outre-Rhin a également été mise en place, ainsi que des ateliers interculturels sur différentes thématiques (CV, lettre de motivation, vie quotidienne dans le pays voisin, coaching interculturel). Ces derniers ont pu bénéficier à 633 personnes. Un ensemble de professionnels est mobilisé pour ce projet, parmi lesquels des conseillers issus de Pôle Emploi destinés à accompagner les candidats dans leur recherche ou quatre chargés de mission spécialisés dans l’apprentissage transfrontalier.

Découvrez les témoignages de trois apprentis transfrontaliers :

Les résultats

Dans le cadre de ce partenariat, a été mise en place la « Semaine Réussir sans Frontière » : un ensemble d’ateliers, forums, job dating, coachings et conférences dédiés à la mobilité professionnelle et la formation transfrontalière. Cette semaine permet de mobiliser l’ensemble des partenaires et de mettre en lumière les parcours, les dispositifs, les conseils et les débouchés existants en matière d’emploi transfrontalier.

Le dispositif est un succès : au sein de la Région Grand Est, plus de 600 demandeurs d’emploi ont pu être formés, tant sur le plan technique qu’en langue allemande. Plus de 2700 élèves ont pu participer à un parcours (un jour) ou séjour (une semaine) découverte du monde professionnel dans le pays voisin, et depuis 2016, on compte 218 nouveaux apprentis transfrontaliers.

Le projet a également permis de faire émerger de nouveaux partenariats et de de renforcer les synergies entre les acteurs de l’apprentissage transfrontalier. Les partenaires ont d’ailleurs exprimé le souhait de poursuivre les travaux engagés pour continuer de travailler ensemble sur la thématique, au-delà de la fin de la période de co-financement européen, prévue le 31 décembre 2018.

PLAN DU SITE