« Quatre moteurs pour l’Europe » : Auvergne-Rhône-Alpes, Bade-Wurtemberg, Catalogne et Lombardie unies pour la compétitivité de leurs territoires en Europe

Dans le cadre de sa campagne de communication sur les partenariats décentralisés franco-allemands, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères présente le programme « Quatre moteurs pour l’Europe » développé notamment par le Conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes et le Land de Bade-Wurtemberg.

Le projet

Depuis 1988, les Régions Auvergne-Rhône-Alpes, Bade-Wurtemberg (Allemagne), Catalogne (Espagne) et Lombardie (Italie) sont partenaires au sein du programme « Quatre moteurs pour l’Europe ». Cette coopération associe également des acteurs privés du monde économique, académique et scientifique. Au fil des années, cette initiative a permis de développer de liens étroits entre les différents acteurs de chacune des régions et de donner une dimension internationale accrue aux dynamiques et projets menés sur les quatre territoires.

Les objectifs

Si, historiquement, l’initiative visait à promouvoir le rôle des Régions en Europe et à une plus grande internationalisation des quatre régions, aujourd’hui, ses objectifs ont évolué. Le programme « Quatre moteurs pour l’Europe » entend ainsi développer des liens entre tous les acteurs impliqués des quatre régions, dans le but de renforcer la compétitivité et l’internationalisation des territoires.

JPEG - 461.6 ko
Signature du Position Paper sur le futur de la politique de cohésion, 5 octobre 2017 © Conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes
De gauche à droite : Winfried Kretschmann, ministre président du Bade-Wurtemberg, Laurent Wauquiez, président du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes, Alessandro Fermi, sous-secrétaire de la présidence en charge des relations institutionnelles avec l’État et des Relations internationales de la Région Lombardie et Marti Anglada, représentant du gouvernement catalan en France.
Les outils

Cette coopération, qui s’est voulue souple dès son origine, s’appuie sur la mobilisation des différents types d’acteurs des territoires (pôles de compétitivité, universités, centres de formation, centres culturels, associations, collectivités jumelées) et s’organise en réseau.

Les résultats

Des liens très forts se sont créés entre les quatre régions depuis la création du réseau, qui ont abouti à de nombreuses réalisations. Ainsi, en 2016, 246 stages ont été effectués par des apprentis de la région et 344 étudiants ont reçu une bourse pour l’enseignement supérieur afin de se former dans les trois régions partenaires. Il existe également 30 accords entre universités de la région et du Land. En matière économique, 243 entreprises allemandes sont implantées en Auvergne-Rhône-Alpes tandis que 168 entreprises de la région française sont présentes en Allemagne.

Preuve d’un certain aboutissement du réseau, certains de ses acteurs des filières de l’automobile, de la santé et de l’environnement répondent ensemble à des appels à projets européens. En 2018, des entreprises régionales du secteur automobile ont ainsi remporté un appel à projet fédéral de 3 millions d’euros pour mener à bien des projets sur l’innovation.

L’innovation et le numérique sont d’ailleurs des secteurs où la coopération est particulièrement riche et reconnue. Par exemple, en 2018, le prototype d’un miroir connecté développé par de jeunes designers du Bade-Wurtemberg et d’Auvergne-Rhône-Alpes a été exposé durant le Salon international des Objets connectés (SIDO).

PLAN DU SITE