Actions de prévention des violences et abus sexuels (Bouguenais et El Tuma La Dalia – Nicaragua)

Les villes de Bouguenais et d’El Tuma la Dalia, au Nicaragua, se sont engagées, depuis 2003, dans un programme de prévention des violences et des abus sexuels en direction des jeunes filles et garçons. L’objectif est de faire de la défense et de la promotion des droits des enfants un sujet dans leur éducation. Ce projet, financé par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, s’adresse aux enfants, à leurs familles et aux enseignants du Nicaragua et de France, femmes et hommes, et prend en compte les aspects de genre de manière intégrée, en amenant les bénéficiaires à réfléchir aux violences et aux stéréotypes de genre.

Image Diaporama - Affiche de CESESMA pour lutter contre les (...)

Affiche de CESESMA pour lutter contre les stéréotypes de genre : « C’est super de ne pas être violent, c’est super d’exprimer mes sentiments, c’est super de respecter les femmes, c’est super de ne pas être machiste ». © Maire de (...)

Image Diaporama - Affiche de CESESMA pour une campagne prévention de

Affiche de CESESMA pour une campagne prévention de la violence : « garçons, filles, adolescents, nous nous protégeons contre les violences ». © Maire de Bouguenais

Image Diaporama - Atelier menuiserie de CESESMA à El Tuma la (...)

Atelier menuiserie de CESESMA à El Tuma la Dalia en direction des jeunes, mixant des publics de filles et de garçons. © Maire de Bouguenais

Image Diaporama - Ecolières d'El Tuma la Dalia impliquées dans le (...)

Ecolières d’El Tuma la Dalia impliquées dans le programme de prévention des violences et d’abus sexuels. © Maire de Bouguenais

Le projet et ses objectifs

Dans le cadre de la coopération décentralisée entre Bouguenais et la Ville d’El Tuma La Dalia, des actions sont conduites, depuis 2003, en faveur de la défense des droits des enfants et de la lutte contre les violences, avec la Ville d’El Tuma La Dalia et l’ONG nicaraguayenne CESESMA qui, depuis 1992, met en pratique des méthodes éducatives pour libérer la parole, conduire enfants, adolescents, parents et enseignants à analyser pratiques et comportements pour qu’ils réfléchissent eux-mêmes et collectivement à des alternatives de changements.

Dans la dynamique des campagnes menées depuis 2011 pour lutter contre les violences sexuelles, les grossesses précoces et en prévention des maladies sexuellement transmissibles, une nouvelle campagne pour renforcer l’action de prévention de la violence et des abus sexuels est en cours pour 2017-2018 sur 5 communautés rurales.

Parallèlement, un échange de pratiques s’est mis en place entre CESESMA et le service Jeunesse de la Ville de Bouguenais, afin de faire bénéficier les animateurs de Bouguenais de l’expérience pédagogique de CESESMA en communication bienveillante, prévention violence de genre, estime de soi…

Le projet en trois idées phares :
  • Les bénéficiaires : 80 enfants, 50 adolescents, 100 parents, 24 enseignants
  • La réciprocité : 8 animateurs de Bouguenais impliqués dans la formation en cours
  • L’effet « boule de neige » : celles et ceux qui sont formés s’engagent à assurer la formation de leurs pairs au sein de leur communauté, de leur école.
Témoignage de Bouguenais
Pourquoi avoir choisi d’inclure la thématique égalité femmes-hommes dans votre partenariat ? Qu’a-t-elle apporté ? Quels ont été les impacts ?

La thématique égalité femmes-hommes est incontournable dans le contexte local d’une société caractérisée par de fortes inégalités et de violences faites aux femmes. Dans ce secteur rural, la commune d’El Tuma La Dalia connaît le plus fort taux de natalité du département : 7,7 % (contre 3,09 % au niveau national) et la majorité des grossesses précoces résultent d’abus sexuels. La Ville de Bouguenais accompagne la Ville d’El Tuma La Dalia dans sa politique volontariste pour l’égalité homme-femme, la lutte contre les violences de genre, la défense des droits des enfants et l’accès égalitaire des citoyens à l’éducation, l’information et la formation permanente. La ville d’El Tuma La Dalia intervient dans l’éducation formelle et aussi dans l’éducation informelle via l’ONG CESESMA qui promeut une éducation adaptée au contexte local, tout en intégrant les enseignants dans ses actions.

Quelles actions avez-vous mis en place, avec votre collectivité partenaire, en faveur de l’égalité ?

Les projets de reconstructions post-Mich ont été menés avec les bénéficiaires, en incluant les femmes dans l’apprentissage de l’auto-construction et en leur attribuant, au final, le titre de propriété de la maison, pour leur garantir avec leurs enfants la sécurité de logement, en cas d’abandon par leur mari. Le centre de développement infantile créé en 2007 permet à des femmes de confier leurs enfants en toute sécurité et de se libérer du temps pour exercer une activité économique et gagner une autonomie financière.

L’accès égalitaire femmes-hommes à l’éducation a été une priorité dans tous les services éducatifs mis en place : bibliothèque, espace multimédia, école municipale d’informatique en milieu urbain et classes informatiques en milieu rural, mais également à travers le soutien à la casa materna qui accueille des jeunes femmes en fin de grossesse isolées géographiquement ou rejetées par leur famille. Toutes les campagnes éducatives conduites par CESESMA intègrent par ailleurs l’égalité homme/femme. L’atelier d’apprentissage à la menuiserie de CESESMA financé par la Ville de Bouguenais et l’Association Bouguenais Jumelage Coopération intègre garçons et filles de 10 à 18 ans (72 élèves en 2018 : 38 garçons et 24 filles).

Quels bénéfices pour votre territoire et celui de votre partenaire (attractivité, dynamisme, emploi, vivre-ensemble, lutte contre les discriminations, inclusion sociale, etc.) ? Pensez-vous reconduire/ élargir cette expérience à l’avenir à d’autres projets de coopération décentralisée ?

Les bénéfices sont constatés dans le vivre-ensemble, la lutte contre les discriminations et l’inclusion sociale.

Par ailleurs, le soutien aux associations féminines de notre partenaire palestinienne, la Ville d’Anabta, est également un axe fort de l’action conduite avec l’ABJC (Association Bouguenais Jumelage Coopération), avec la création d’activités génératrices de revenus, la facilitation de modes de garde des jeunes enfants pour libérer du temps pour les femmes, la lutte contre l’isolement, des activités de soutien psychologique.

Avez-vous rencontré des difficultés en choisissant d’intégrer la thématique égalité femmes-hommes à un projet ?

Il a été difficile de faire accepter aux bénéficiaires des programmes de reconstruction de maisons post-Mich que les titres de propriété soient établis au nom de leur femme, mais CESESMA les a accompagnés dans tout le processus et a su leur faire intégrer ce principe.

Avez-vous des recommandations pour une autre collectivité qui souhaiterait s’engager ?

Oui, il fait s’engager dans la durée (minimum 15 ans) et accompagner tout programme d’une action éducative inclusive, en s’appuyant sur les compétences locales et structures ayant la confiance des populations.

En savoir plus :

PLAN DU SITE