Revue analytique de la contribution française aux fonds fiduciaires multi-bailleurs, crise/post-crise (FFMB-CPC)

La multiplication des crises et leur développement trans¬national invitent les bailleurs et les praticiens du dévelop¬pement à interroger leurs pratiques et l’adéquation de leurs instruments financiers, eu égard aux enjeux complexes auxquels ils se trouvent désormais confrontés. Des initiatives conjointes ont conduit à la création de fonds fiduciaires multi-bailleurs d’intervention en contexte de crise et post-crise (FFMB-CPC), qui ont connu un réel essor à l’échelle internationale depuis ces quinze dernières années. Malgré leur grande diversité, ces fonds partagent des avantages théoriques communs censés pallier les limites des canaux traditionnels de l’aide dans un contexte de crise : rapidité de la réponse, adaptation aux besoins de nature diverse (continuum sécurité-développement-humanitaire), concentration et coordination des efforts, rationalisation et maîtrise des coûts.

Ces quinze dernières années, la France a eu recours au FFMB-CPC de façon croissante en contribuant à plusieurs fonds destinés à intervenir au Sahel, en République centrafricaine, au Proche-Orient, en Afghanistan et en Haïti. Le MEAE, la DG Trésor et l’AFD ont commandité une revue conjointe sur la pertinence et la valeur-ajoutée de la contribution française aux FFMB. Réalisée par le bureau d’études TECHNOPOLIS, cette revue dresse le bilan de la contribution de la France à 12 fonds fiduciaires multi-bailleurs d’intervention en contexte de crise/post-crise, en interrogeant la pertinence, la cohérence, l’efficacité et l’efficience des contributions effectuées.

PLAN DU SITE