La communauté française à l’étranger en chiffres

Partager

À la Une

La communauté française à l’étranger en chiffres

Au 1er janvier 2021, le nombre d’inscrits au Registre des Français établis hors de France s’élève à 1 685 638.

Pour mémoire, l’inscription au Registre n’est pas obligatoire. On estime le nombre global de Français vivant à l’étranger, y compris ceux qui ne sont pas inscrits au registre, autour de 2,5 millions.

Le Décret 2021-43 du 19 janvier 2021 authentifiant la population des Français établis hors de France au 1er janvier 2021 a été publié au Journal Officiel.

Communauté française à l’étranger : chiffres 2020

On observe une baisse de 5,08% par rapport à l’année précédente (1775 875 au 1er janvier 2020), soit environ 90.000 personnes.

Les données du Registre sont à manier avec précaution car elles ne permettent pas de connaitre exactement les flux de personnes, n’étant renseignées que de façon volontaire. Par ailleurs, les Français qui mettent fin ou qui ne renouvellent pas leur inscription au Registre ne sont pas tenus d’en préciser le motif.

Dans cette période particulière, il est donc encore plus difficile d’évaluer l’impact de la situation consécutive à la Covid-19 et l’impact des autres facteurs qui peuvent justifier cette baisse. Il convient de noter que début 2020, une diminution du nombre de Français établis hors de France avait déjà été observée, soit bien avant le déclenchement de la crise actuelle liée à la Covid-19 : au 1er janvier 2020, le nombre de Français établis hors de France était ainsi en baisse de 1,47% par rapport à l’année précédente.

La crise sanitaire et économique a incontestablement joué un rôle dans la décision de certains Français d’interrompre leur expatriation et de rentrer en France (ou de s’établir dans un autre pays). Mais d’autres facteurs peuvent également avoir influé : c’est le cas notamment du Brexit, qui a pu conduire un certain nombre de nos ressortissants établis au Royaume-Uni à ne pas renouveler leur inscription (147548 inscrits en 2019 contre 144084 en 2020). Cette évolution peut également s’expliquer par l’évolution des dispositifs d’immigration professionnelle et des conditions de séjour dans certains pays, qui ont pu conduire un certain nombre d’expatriés à modifier leurs projets. Cette évolution peut également s’expliquer, pour l’année 2021, par la baisse des séjours étudiants à l’étranger, dans le contexte actuel.

Il reste à vérifier si et dans quelle mesure cette tendance à la baisse constatée cette année et l’an dernier se confirmera, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire et économique, des décisions qui seront prises par les différents pays en matière d’ouverture des frontières et de la reprise des différents programmes d’échanges, notamment dans le domaine universitaire.

Accès à la version optimisée de la carte


Une forte présence de la communauté française en Europe et dans les pays du G20

Les 5 premiers pays d’accueil de la communauté inscrite au registre restent les mêmes que les années précédentes, avec dans l’ordre, Suisse, États-Unis, Royaume-Uni, Belgique et Allemagne.

Avec un nombre d’inscrits allant de 101 000 pour l’Allemagne à près de 177 000 pour la Suisse, ils concentrent 40,34% de la communauté française inscrite au registre. L’Europe au sens continental regroupe quant à elle 48,19% des Français inscrits.

En outre, on retrouve dans la liste des 12 pays comptant plus de 30 000 inscrits tous les grands voisins de la France, des pays aux forts liens historiques et culturels (Maroc, Algérie, Israël et Canada).

60,3% de la communauté française inscrite réside dans l’un des pays du G20.

A l’échelle régionale, la communauté française se répartit de la façon suivante :

  • Europe (UE et hors UE) : 49,24%
  • Amériques : 20,10%
  • Afrique du Nord et Moyen-Orient : 14,61%
  • Asie-Océanie : 8,06%
  • Afrique subsaharienne et Océan indien : 7,98%La communauté française à l’étranger est installée de façon durable. 72,1% des Français inscrits sont depuis plus de 5 ans dans la même circonscription consulaire.

32,75 % des inscrits sont binationaux (seuls les binationaux ayant la nationalité du pays de résidence sont comptabilisés dans cet indicateur).

La répartition par âge et par genre reste stable

La répartition des Français inscrits par genre est stable sur les dernières années. Avec 50% de femmes parmi les inscrits au registre en 2020.

La structure par âge de la communauté française établie à l’étranger est stable par rapport à l’année précédente. 34,67% des inscrits ont moins de 25 ans quand 49,12% ont entre 25 et 60 ans et 16,21% plus de 60 ans.

Janvier 2021