Décès de François-Régis Hutin - Déclaration de Jean-Yves le Drian, Ministre de l’Europe et des affaires étrangères (11 décembre 2017)

C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai appris la disparition de François-Régis Hutin, figure marquante de la Bretagne et grand patron de presse. À la tête de Ouest-France pendant plusieurs décennies, il a fait de ce journal une véritable institution, présente chaque jour, dans chaque foyer de Bretagne et bien au-delà. Cette réussite tenait notamment au respect qu’il avait de ses lecteurs, à sa volonté exigeante de les informer, de les éclairer, conformément à l’idée qu’il se faisait du journalisme et de son rôle dans la vie démocratique d’un pays.

De ses engagements, je retiens celui pour l’Europe des libertés dont il fut un pionnier. Je pense également à son action dans le domaine humanitaire, avec la création de Ouest-France Solidarité. Je me souviens aussi de son combat contre la peine de mort. À chaque fois, c’est une même défense de la dignité de la personne humaine qui l’aura inspiré.

Pour les Bretons, il a mis en page durant des décennies tous les grands débats qui ont été autant de rendez-vous de notre région avec son avenir. Si nous avons relevé ensemble le défi de la modernisation, si nous poursuivons aujourd’hui dans cette voie, c’est aussi grâce à son énergie infatigable et à celle de ses équipes pour exposer avec discernement ce qui était à chaque fois en jeu.

Chaque samedi, pendant plus de trente ans, il avait rendez-vous avec ses lecteurs pour leur faire partager dans son éditorial ses convictions, ses combats, ses enthousiasmes, ses indignations et ses espérances. À sa manière, il fut une conscience humaniste, écoutée et respectée. Samedi prochain, à la Une de Ouest-France, en bas à gauche, ses réflexions et son regard sur le monde me manqueront. J’adresse à sa famille et à ses proches toutes mes condoléances.

PLAN DU SITE