Interventions à l’Assemblée nationale et au Sénat

Une extension trop longue aurait pu être comprise comme la volonté de l’Union de retarder ou d’annuler le Brexit. Nous devons respecter le choix souverain du peuple britannique. C’était notre première priorité.

Si Theresa May ne propose pas un plan solide, ce pays qui restera un ami et un allié essentiel, aura de facto choisi de sortir sans accord.

PLAN DU SITE