Session 2019 – 2020

Partager

47 auditeurs ont été admis à suivre la première session du CHEID.
Cette promotion paritaire est composée de 39 auditeurs issus d’horizons divers (cadres supérieurs d’entreprises et d’administrations, élus locaux et nationaux, journalistes, chercheurs) et de 8 diplomates exerçant des fonctions d’encadrement supérieur au Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Première rencontre : Conférence des ambassadeurs et des ambassadrices

Les auditeurs ont été invités à des temps forts de la Conférence des ambassadeurs et des ambassadrices, en particulier au discours du président de la République au Palais de l’Élysée le 27 août 2019. Une rencontre avec les ambassadeurs Pierre Vimont et Christophe Farnaud, diplomates ayant inspiré la bande dessinée et le film Quai d’Orsay, a en outre été organisée à leur intention pour évoquer le métier de diplomate et son évolution.

13 septembre 2019 : séance inaugurale

Cette séance inaugurale était consacrée à la présentation de grands axes de l’action diplomatique et de ses moyens, en présence du Secrétaire général et d’autres services du ministère, tels que le Centre d’analyse, de prévision et de stratégie.
Le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves le Drian, a introduit la journée en rappelant l’esprit d’ouverture qui anime cette formation ainsi que les différentes grandes étapes qui la jalonnent.

Retrouvez le discours de Jean-Yves Le Drian


16 septembre 2019 : déplacement des auditeurs à Strasbourg

Trois thèmes principaux ont marqué le premier déplacement des auditeurs du CHEID :

  • L’action du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères en région : accueillis par Jean-Luc Marx, préfet de région, les auditeurs ont rencontré Philippe Voiry, conseiller diplomatique auprès du préfet de région, qui a expliqué son rôle et présenté les enjeux de la coopération transfrontalière.
  • Le système de la Convention européenne des droits de l’homme dans le contexte de la présidence française du Comité des ministres du Conseil de l’Europe : dans la salle d’audience de la Cour européenne des droits de l’homme, les auditeurs ont échangé avec Jean-Baptiste Mattei, ambassadeur, représentant permanent de la France auprès du Conseil de l’Europe, et Patrick Titiun, chef du cabinet du président de la Cour.
  • Le Parlement européen : les auditeurs y ont rencontré Nathalie Loiseau, députée européenne et présidente de la Sous-commission sécurité et défense, puis assisté à l’ouverture de la session plénière.
Image Diaporama - Déplacement des auditeurs du CHEID à Strasbourg

Déplacement des auditeurs du CHEID à Strasbourg

© MEAE

Image Diaporama - Echanges avec Jean-Baptiste Mattei, ambassadeur,

Echanges avec Jean-Baptiste Mattei, ambassadeur, représentant permanent de la France auprès du Conseil de l’Europe

© MEAE

Image Diaporama - Jean-Baptiste Mattei, ambassadeur, représentant

Jean-Baptiste Mattei, ambassadeur, représentant permanent de la France auprès du Conseil de l’Europe, et Patrick Titiun, chef du cabinet du président de la Cour

© MEAE

Image Diaporama - Rencontre avec Nathalie Loiseau, députée (...)

Rencontre avec Nathalie Loiseau, députée européenne et présidente de la Sous-commission sécurité et défense

© MEAE

26 et 27 septembre 2019 : concept de sécurité

Après une présentation du concept de sécurité par le général Hubert Bonneau, directeur de la sécurité diplomatique, et un témoignage d’Eric Gérard, ambassadeur de France en République centrafricaine, les auditeurs se sont rendus au camp de gendarmerie mobile de Beynes. Encadrés par des professionnels, ils ont bénéficié de mises en situation concrètes leur permettant de mieux appréhender certaines situations dangereuses, à l’instar de la formation dispensée aux agents du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères affectés dans des pays sensibles.

11 et 12 octobre 2019 : l’ingénierie diplomatique

Ce module s’est structuré autour de trois domaines d’expertise principaux : le Protocole, dont les responsables sont revenus sur deux événements récents (Sommet du G7 de Biarritz et obsèques du Président Chirac), les archives avec un déplacement sur le site du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères à La Courneuve et la protection d’un système mondial de communications et de données diplomatiques avec la direction des Systèmes d’information, qui deviendra la direction du Numérique le 1er janvier 2020.

15 et 16 novembre 2019 : multilatéralisme et enjeux globaux

Autour des responsables de la direction des Nations unies, des organisations internationales, des droits de l’Homme et de la Francophonie, les auditeurs ont été sensibilisés au fonctionnement du système multilatéral : techniques de négociation et élaboration des positions françaises, influence et promotion des priorités françaises aux Nations unies. Bernard Miyet, ancien secrétaire général adjoint des Nations unies chargé du département des Opérations de maintien de la paix à New York et président de l’Association française pour les Nations unies, a apporté un éclairage complémentaire au regard de son expérience.
Concernant les enjeux globaux, les auditeurs ont notamment bénéficié d’un retour d’expérience de la COP21 sur le climat par Philippe Lacoste, directeur du Développement durable au ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et ancien ambassadeur, adjoint de la représentante spéciale pour la COP21, et Olivier Fontan, directeur exécutif du Haut Conseil pour le climat.

13 et 14 décembre 2019 : la guerre et la paix

Ce module très riche a été ouvert par un grand témoin extérieur, Pierre de Bousquet de Florian, coordonnateur national du Renseignement et de la Lutte contre le terrorisme.

Illust:456.3 ko, 1600x1067

Philippe Errera, directeur général des Affaires politiques et de sécurité, et Guillaume Schlumberger, directeur stratégie de Défense, prospective et contre-prolifération à la direction générale des Relations internationales et de la stratégie du ministère des Armées, ont permis aux auditeurs de mieux appréhender les liens entre diplomates et militaires.
David Bertolotti, directeur des Affaires stratégiques, de sécurité et du désarmement, est revenu sur la négociation de l’Accord de Vienne sur le nucléaire iranien (JCPOA) et les enjeux à ce sujet.
Le Centre de crise et de soutien et le Centre d’analyse, de prévision et de stratégie du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères ont fait part des outils dont ils disposent pour l’anticipation des crises.
Enfin, les auditeurs ont été mis en situation avec un jeu de simulation de paix consistant en une conférence exceptionnelle pour la sécurité et la coopération au Moyen-Orient.

20 décembre 2019 : questions régionales (hors Union européenne)

La journée a commencé par le témoignage de Xavier Driencourt, ambassadeur, haut représentant de la République française en Algérie, au lendemain de la cérémonie d’investiture du président Tebboune.

Illust:328.3 ko, 1600x1190

Les responsables des cinq directions géographiques du Quai d’Orsay (hors Union européenne) ont ensuite fait part des principaux enjeux pour la France dans leurs zones respectives : Afrique du Nord et Moyen-Orient, Afrique et Océan indien, Amériques et Caraïbes, Asie et Océanie, Europe continentale.

10 et 11 janvier 2020 : la question européenne

Trois segments distincts ont caractérisé cette séquence particulièrement dense :

  • Après une présentation des institutions européennes et de l’action européenne de la France par Maxime Lefebvre, ancien ambassadeur, chargé de mission à la direction de l’Union européenne, le directeur Philippe Setton est revenu sur les grands enjeux de la négociation du cadre financier pluriannuel 2021-2027. Ce dernier a également participé à une table ronde sur la construction de la politique européenne de la France, aux côtés de Clément Beaune, conseiller Europe à la Présidence de la République, et Sandrine Gaudin, secrétaire générale pour les affaires européennes, conseillère Europe du Premier ministre. L’action du Service européen pour l’action extérieure (SEAE) a par ailleurs été expliquée aux auditeurs par Irchad Razaaly, diplomate français, chef d’unité Afrique occidentale au SEAE.
  • La direction des Affaires juridiques, représentée en particulier par son directeur François Alabrune et son adjointe Sandrine Barbier, a sensibilisé les auditeurs sur son rôle contentieux et consultatif. Le contentieux devant la Cour de justice de l’Union européenne a été présenté à l’appui d’illustrations concrètes.
  • Ce module a par ailleurs été marqué par l’intervention de François Delattre, secrétaire général du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, qui a exposé sa vision du ministère et des grands enjeux auxquels il fait face.
    Illust:497.8 ko, 1600x1064

7 et 8 février 2020 : protéger les Français et assister les populations locales

Eric Chevallier, directeur du Centre de crise et de soutien (CDCS), et son adjoint, Alexis Le Cour Grandmaison, ont présenté ce service au cœur de l’actualité et qui a fêté ses 10 ans en 2018.
Les responsables du Centre de situation ont exposé aux auditeurs le mécanisme d’élaboration des fiches Conseils aux voyageurs puis leur ont proposé une mise en situation concrète.
Les auditeurs ont également été informés des actions humanitaires et de stabilisation menées par le CDCS.
François Croquette, ambassadeur chargé des droits de l’Homme et de la dimension internationale de la Shoah, des spoliations et du devoir de mémoire, a clôturé cette séquence par une intervention suivie d’un échange avec les auditeurs.

6 et 7 mars 2020 : concevoir et mettre en œuvre une diplomatie d’influence - 1e partie : la diplomatie économique

Pascal Cagni, ambassadeur délégué aux Investissements internationaux et président du Conseil d’administration de Business France, a introduit ce module consacré à la diplomatie économique.

Autour de Caroline Malaussena, directrice de la Diplomatie économique, et de son équipe, ce module a notamment abordé les thèmes suivants :

  • les leviers de la diplomatie économique ;
  • la souveraineté économique face aux sanctions extraterritoriales ;
  • les enjeux de sécurité économiques ;
  • le soutien aux secteurs stratégiques et aux filières prioritaires illustré par l’intervention de Jean-Louis Bal, président du Syndicat des énergies renouvelables.

Christophe Lecourtier, directeur général de Business France, est venu présenter aux auditeurs la Team France export, nouveau dispositif public de soutien à l’internationalisation des entreprises françaises.

La responsabilité sociétale des entreprises comme enjeu de la diplomatie économique a fait l’objet d’une discussion avec Odile Roussel, ambassadrice chargée de la bioéthique et de la responsabilité sociétale des entreprises.

La diplomatie du numérique a été évoquée dans les locaux de Station F avec Henri Verdier, ambassadeur pour le Numérique.

Les modules de formation initialement prévus au printemps ont été reportés à l’automne en raison du contexte sanitaire. La clôture de la session interviendra désormais en décembre 2020.

26 juin 2020 : le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères face à la crise du coronavirus

Ce module exceptionnel s’est structuré autour des thèmes suivants :

  • Assurer la continuité des missions et des activités du ministère avec Hélène Duchêne, directrice générale de l’Administration et de la Modernisation, et Fabien Fieschi, directeur du Numérique.
  • Protéger les Français et les aider à rentrer avec Laurence Haguenauer, directrice des Français à l’étranger et de l’Administration consulaire, et Axel Cruau, coordonnateur de la Task force coronavirus au sein du ministère.
  • Poursuivre la diplomatie et préparer l’avenir avec Alexis Lamek, directeur général adjoint des Affaires politiques et de Sécurité, et Gurvan Le Bras, adjoint au chef du Centre d’analyse, prévision et stratégie.

17 et 18 septembre 2020 : déplacement sur les sites du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères à Nantes

Laurence Haguenauer, directrice des Français à l’étranger et de l’Administration consulaire, et ses équipes ont mis les auditrices et auditeurs du CHEID dans la peau d’un(e) Consul(e) le temps d’une journée ! De nombreux cas pratiques ont permis d’illustrer la richesse et la diversité des fonctions consulaires.

Les auditrices et auditeurs ont par ailleurs été accueillis au Centre des archives diplomatiques de Nantes où des documents exceptionnels leur ont notamment été présentés.

Mise à jour : septembre 2020