« QO 21 » : projet de modernisation architecturale du Quai d’Orsay

Image Diaporama -

© Jean-Marc Ibos Myrto Vitart / Image : Luxigon

Image Diaporama -

© Jean-Marc Ibos Myrto Vitart / Image : Luxigon

Image Diaporama -

© Jean-Marc Ibos Myrto Vitart / Image : Luxigon

Image Diaporama -

© Jean-Marc Ibos Myrto Vitart / Image : Luxigon

Image Diaporama -

© MEAE / Judith Litvine

Image Diaporama -

© MEAE / Judith Litvine

Le MEAE actuellement réparti sur cinq sites parisiens est appelé à se regrouper sur trois sites : le Quai d’Orsay, Convention et la Courneuve. En vue de cette nouvelle organisation, le site du Quai d’Orsay sera remodelé et modernisé, selon un projet nommé « QO 21 ». Celui-ci a été présenté aux agents le 30 mars 2018 par le ministre, Jean-Yves Le Drian, en présence des architectes lauréats du concours, Jean-Marc Ibos et Myrto Vitart.

L’objectif des travaux est de moderniser le Quai d’Orsay pour adapter le site aux besoins actuels de notre diplomatie et rationaliser les espaces et les coûts, dans le cadre du regroupement des sites franciliens du ministère.

D’ici 2022, le site du Quai d’Orsay connaîtra ainsi de profondes mutations. Le projet de rénovation intègre également des opérations de mise aux normes, de réhabilitation et la construction d’un nouveau bâtiment.

Le projet retenu apportera, grâce à sa verrière, de la lumière naturelle, de la transparence et révèlera des continuités et des ouvertures plus importantes sur le jardin central. Le nouveau bâtiment a été pensé avec des caractéristiques architecturales et techniques qui tendent vers une organisation plus fluide des espaces de travail et un meilleur confort de travail pour les personnels.

La construction d’un nouveau bâtiment sur le site du Quai d’Orsay permettra de réaliser environ 600 postes de travail modulables, dont 300 postes de travail supplémentaires (pour intégrer les agents travaillant aujourd’hui sur d’autres sites), de créer de nouveaux espaces communs (salles de formation et de réunion, cafétéria, bibliothèque) et d’améliorer l’accueil et la circulation des personnes sur le site.

Le projet architectural a fait l’objet d’un concours, dont le jury était présidé par Jean-Yves Le Drian. Le cabinet d’architecte de Jean-Marc Ibos et de Myrto Vitart a été ainsi retenu parmi quatre finalistes, sur 117 dossiers initialement déposés.

PLAN DU SITE