Jeudi 27 août : le ministère du 21e siècle

Partager

Quelles sont et que doivent être les missions du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères au XXIe siècle ?

Une réforme ambitieuse du 3e réseau diplomatique mondial

Laurent Fabius a engagé une vaste consultation auprès de ses agents et de ses partenaires : milieux économiques, collectivités territoriales, associations, milieux culturels et scientifique, médias, élus et Français de l’étranger ont été invités à apporter leurs contributions. Les ambassadeurs en débattent le 27 août en présence de la ministre des affaires étrangères du Kenya, Amina Mohammed, et du Secrétaire Général de l’OCDE, José Angel Gurria. Il en présentera les conclusions et les axes de réforme qui en découlent lors d’une allocution ouverte et retransmise en direct sur France 24 le 27 août à 18h30.

Le rapport MAEDI 21 : Une diplomatie globale pour le XXIe siècle

Avant propos du Ministre :

"La France est une nation indépendante, attendue et entendue dans le monde.

Elle est l’un des rares pays à être un acteur global et reconnu comme tel.

Cette diplomatie globale conçue pour défendre partout les intérêts de la France et des Français, nous la mettons en œuvre autour de quatre priorités :

  • la paix et la sécurité,
  • l’organisation et la préservation de la planète,
  • la réorientation et le relance de l’Europe,
  • le rayonnement et le renforcement de la France, pour que notre pays reste une valeur de référence et d’influence sur la scène internationale, un producteur de paix, de protection, d’équilibre et de progrès.

Pour réussir cette ambition et alors que le monde change à une vitesse inégalée, le Quai d’Orsay doit bien sûr évoluer. Avec le Président de la République et le gouvernement, j’ai engagé, depuis mon arrivée, de nombreuses réformes pour adapter notre diplomatie globale aux enjeux de ce siècle.

L’élargissement des compétences du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, en particulier au commerce extérieur et à la promotion du tourisme, répond à cette exigence, de même que les progrès intervenus en matière d’influence, de visas, de gestion de crises ou encore dans l’organisation du ministère. Il faut les poursuivre.

C’est le sens du projet MAEDI 21 que je conduis avec vous pour faire du ministère des Affaires étrangères et du Développement international un ministère du XXIe siècle, c’est à dire :

  • moderne et exemplaire,
  • à l’interface entre la France et le monde, pilote de l’action extérieure et garant de son unité et de sa cohérence,
  • au service d’une diplomatie globale capable d’anticiper, de décider et d’agir, de gérer les crises tout en contribuant à la construction de l’avenir de notre pays et de la planète,
  • et ayant toujours à l’esprit, dans chacune de ses actions, l’exigence de sécurité et de protection, qui est une condition de l’exercice de notre diplomatie.

Cette ambition, c’est ensemble que nous l’avons conçue tout au long de l’année 2015 et c’est ensemble que nous devons la mettre en œuvre.

Je remercie chacune et chacun pour sa contribution à ce projet. Je sais pouvoir compter sur l’engagement de tous pour faire du Quai d’Orsay un ministère pleinement dans son siècle, portant haut la vision, l’ambition et les valeurs de notre diplomatie globale."

« MAEDI21, Une diplomatie globale au 21ème siècle » : retour en images

Image Diaporama - Photo : MAEDI/F. de la Mure

Photo : MAEDI/F. de la Mure

Image Diaporama - Photo : MAEDI/F. de la Mure

Photo : MAEDI/F. de la Mure

Image Diaporama - Photo : MAEDI/F. de la Mure

Photo : MAEDI/F. de la Mure

Image Diaporama - Photo : MAEDI/F. de la Mure

Photo : MAEDI/F. de la Mure

Image Diaporama - Photo : MAEDI/F. de la Mure

Photo : MAEDI/F. de la Mure

Le chiffre du jour : MAEDI 21, une réforme ambitieuse