Evaluation

Partager

Dans un souci d’amélioration constante des pratiques managériales, le ministère a systématisé l’évaluation annuelle des agents titulaires et contractuels via l’application FANEV. Cette évaluation est l’occasion de souligner les points forts, les compétences, les besoins en termes de formation de l’agent et de les mettre en parallèle avec les attentes des services ou des postes.
Elle se réalise en deux temps : fixation des objectifs intermédiaires (entre octobre et janvier) et entretien d’évaluation (entre mars et mai).

Suis-je concerné par la campagne d’évaluation Fanev ?

Oui, tous les agents sont concernés par la campagne annuelle d’évaluation, à l’exception des agents de droit local (évalués selon des modalités fixées par le poste) et des agents concernés par l’évaluation à 360° (encadrement supérieur)

J’ai accès à un poste Eole mais je ne parviens pas à me connecter à Fanev / J’ai oublié mon mot de passe

Pour vous connecter à Fanev, vous avez besoin de votre identifiant et de votre mot de passe arobas. Vous trouverez votre identifiant arobas dans l’annuaire arobas. Si vous avez modifié et oublié votre mot de passe, vous devez appeler le 755 44 (agents en poste à l’administration centrale) ou contacter votre CRASIC ou le correspondant DNUM de votre poste (agents en poste à l’étranger).

Je n’ai pas accès à un poste Eole : comment puis-je être évalué ?

Dans ce cas, le compte-rendu doit être rédigé à l’aide du formulaire ci-dessous et retourné à votre gestionnaire administratif.

Comment remplir la fiche Nomade ?

La fiche Nomade décrit précisément les activités correspondant au poste de travail. Elle doit être actualisée chaque année, à l’occasion de l’évaluation, afin de permettre à l’agent et à son évaluateur de se fixer un cadre et des axes de travail et en vue d’une bonne connaissance de la DRH des évolutions que peut connaître le poste de travail.

Depuis l’exercice 2020, les agents renseignent leur fiche de poste uniquement sous le seul format PrévoiRH. Le Département a développé une application de ressources humaines, appelée PrévoiRH (Prévoir les Ressources et les Emplois Via l’Outil Informatique des Ressources Humaines), elle comprend notamment la fiche de poste Nomade de chaque agent, titulaire ou contractuel de droit public.

Une fois connecté à FANEV, vous accéderez directement en cliquant sur un lien prévu à cet effet à votre fiche de poste dans PrévoiRH. Vous actualiserez votre fiche de poste et la transmettrez pour validation à votre supérieur hiérarchique direct N+1 (SHD). Le SHD devra en prendre connaissance, éventuellement l’amender puis impérativement la valider. Une fois validée par le supérieur hiérarchique direct, l’agent édite sa fiche de poste sous ce nouveau format et veille à la conserver.

Deux didacticiels distincts (le premier pour l’agent évalué et le second pour le SHD) ont été préparés afin de faciliter, lors de l’étape de saisie de la fiche de poste dans FANEV, la rédaction sous le nouveau format.

Une adresse générique a été créée spécifiquement afin d’apporter une réponse aux questions potentielles ou résoudre une éventuelle difficulté.
Cette adresse est : assistance-nomade.drh-rh1-b chez diplomatie.gouv.fr

Qui est mon supérieur hiérarchique direct ?

L’entretien professionnel doit être mené avec votre supérieur hiérarchique direct, c’est-à-dire l’agent situé au niveau hiérarchique directement supérieur au vôtre : c’est lui que vous devez désigner dans l’application et qui devra poursuivre la procédure d’évaluation. Dans les services ou les postes à effectif réduit, le chef de service ou le chef de poste peut choisir de mener lui-même les entretiens professionnels pour tous les agents.

Les informations me concernant dans Fanev sont incorrectes : que dois-je faire ?

Fanev importe directement les données vous concernant de l’application informatique de gestion des ressources humaines. Si vous constatez une erreur, vous devez en informer le bureau d’accueil de la DRH ou votre gestionnaire administratif.

J’ai été nommé récemment sur mon poste actuel : qui doit procéder à mon évaluation, mon ancien ou mon nouveau supérieur hiérarchique direct ?

L’entretien professionnel doit être mené par votre actuel supérieur hiérarchique direct. Toutefois, si votre nomination est très récente, celui-ci doit demander à votre précédent supérieur hiérarchique direct de lui communiquer par écrit tous les éléments pouvant l’aider à rédiger le compte-rendu de l’entretien professionnel (atteinte des objectifs, potentiel de l’agent, manière de servir…).

Je suis attaché culturel dans une ville de province. Qui est mon supérieur hiérarchique direct : le Conseiller de coopération et d’action culturelle (COCAC) ou le consul général dans la ville où j’exerce mes fonctions ?

C’est le COCAC qui est le supérieur hiérarchique de l’attaché culturel et qui doit donc procéder à son évaluation, en concertation avec le consul général.

J’ai changé d’affectation : mon nouveau supérieur hiérarchique direct doit-il me fixer des objectifs intermédiaires ?

Si vous avez changé d’affectation depuis la dernière campagne Fanev, vous devez vous faire fixer de nouveaux objectifs par votre nouveau supérieur hiérarchique direct en vous connectant à Fanev-objectifs intermédiaires, qui est mis en ligne à partir du mois d’octobre, ou en remplissant le formulaire dédié.

L’absence d’objectifs intermédiaires empêche-t-elle mon évaluation ?

Non, l’absence d’objectifs intermédiaires ne doit pas empêcher la tenue de l’entretien professionnel et l’établissement de son compte-rendu.
Ces objectifs sont cependant importants car ils fixent un cadre à l’aune duquel, notamment, votre manière de servir sera évaluée.

Dois-je aussi évaluer mes compétences acquises sur les emplois occupés antérieurement ?

Oui, vous devez évaluer vos compétences dans tous les domaines depuis votre entrée dans la vie professionnelle. Car ces données permettent à la DRH de mieux cerner votre profil.

Dois-je mentionner les formations suivies hors du Département ?

Oui, car ces informations permettent à la DRH d’enrichir votre profil.

Puis-je déclarer la connaissance d’une langue étrangère, selon ma propre évaluation ?

Le ministère a entamé en 2012 une rénovation de sa politique de formation linguistique (cf. TD DIPLOMATIE 3388 du 25/02/2013). Dans ce cadre, un nouveau système d’évaluation des niveaux linguistiques a été adopté, et de nouveaux tests linguistiques standardisés ont été mis en place. Tous les agents sont appelés, le moment venu, à passer ces tests afin de connaître leur niveau de langue(s) dans le cadre du système européen de référence (C.E.C.R.L : cadre européen commun de référence pour les langues).

Si votre niveau linguistique n’a pas encore été évalué par le Département de la Formation du ministère, la langue étrangère que vous déclarez connaître doit être sélectionnée comme « à tester » dans l’application FANEV.

Je n’ai pas pu être évalué avant la fin de la campagne : est-ce trop tard ?

Non, mais vous ne pouvez plus être évalué via l’application Fanev. Cela ne vous empêche pas de vous faire évaluer en utilisant le formulaire vierge. Le poste enverra le compte-rendu à la DRH, afin qu’il soit versé à votre dossier.

Mon supérieur hiérarchique direct refuse ou omet de procéder à l’entretien professionnel : que dois-je faire ?

L’évaluation est une obligation incombant aux agents chargés d’encadrement. En cas de difficulté, vous devez en informer votre chef de service puis, le cas échéant, votre gestionnaire administratif, avant la fin de la campagne.

Je ne suis pas d’accord avec le contenu du compte-rendu de l’entretien professionnel : que puis-je faire ?

Vous avez la possibilité d’exprimer votre désaccord par écrit directement sur votre compte rendu, en cours de procédure, avant transmission de celui-ci à votre chef de service/chef de poste. Il est rappelé que la signature de votre compte rendu d’entretien est obligatoire et ne vaut pas approbation mais notification du compte rendu.

Vous avez également la possibilité d’adresser un recours hiérarchique à votre chef de service (N + 2), dans un délai de quinze jours francs suivant la communication du compte-rendu de l’entretien. Ce recours doit être adressé par courrier distinct, et non sur le formulaire d’entretien professionnel. Le chef de service notifie sa réponse dans un délai de quinze jours francs après la demande de révision de l’entretien professionnel.

En cas de désaccord, vous pourrez ensuite saisir la commission consultative paritaire compétente (par courrier spécifique) dans un délai d’un mois suivant la réponse formulée par le chef de service dans le cadre du recours hiérarchique. Après avis de la CCP, l’autorité hiérarchique communique à l’agent le compte-rendu définitif de l’entretien et le verse à son dossier.

Le compte-rendu d’entretien peut également faire l’objet d’un recours administratif ou/et contentieux devant le tribunal administratif.