Votre protection sociale à l’issue de votre contrat

Partager

Sécurité sociale

En fin de contrat, les agents contractuels affiliés au Centre de Sécurité Sociale 533, géré par la Mutuelle des Affaires étrangères et Européennes (MAEE), doivent demander leur affiliation à la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) de leur lieu de résidence en France. Ce changement est rendu nécessaire par les nouveaux textes en vigueur sur la Protection Universelle Maladie (PUMA).

Le centre 533 peut assurer la transition pendant les trois mois suivant la fin de contrat.

Il est recommandé aux agents d’effectuer sans tarder leurs démarches auprès de la CPAM du lieu de leur résidence en France, et de tenir informé le Centre 533 géré par la Mutuelle.

Pour toute information, consultez le portail de l’Assurance Maladie en ligne : http://www.ameli.fr

Mutuelle

La Mutuelle des Affaires étrangères et Européennes ne couvre pas les agents contractuels après la fin de leur contrat.

Le bureau de la Gestion des Droits à la mutuelle des Affaires étrangères et Européennes est à la disposition des adhérents pour toute information à ce sujet.

Pour tout renseignement auprès du Centre 533 et de la Mutuelle :

A Paris
1, rue de l’Abbé Roger Derry
75730 Paris Cedex 15
Tél : 01 43 17 54 00
secretariat chez maee.fr

A Nantes
11, rue de la Maison Blanche
F-44 100 Nantes
Tél : 02 51 77 23 09
https://www.maee.fr/

Assurance complémentaire

Pour compléter votre couverture sociale, vous pouvez souscrire des garanties complémentaires facultatives auprès de mutuelles ou d’assurances privées de votre choix.

Prestations familiales et Aide Personnalisée au Logement

Les prestations familiales ainsi que les Aides Personnalisées au Logement (APL) versées par les Caisses d’Allocations Familiales sont soumises à des conditions de ressources. Le fait que vous soyez au chômage entraîne un réexamen de votre situation.

Renseignez-vous auprès de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) de votre lieu de résidence en France et consultez le site www.caf.fr

Retraite

Il est conseillé aux agents approchant de l’âge de la retraite de vérifier auprès de leur Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail (CARSAT) dans quelles conditions ils pourront la percevoir à taux plein.

Le régime pour les contractuels de l’État est géré par l’IRCANTEC (Institution de Retraite Complémentaire des Agents Non Titulaires de l’État et des Collectivités publiques) qui vient compléter le régime de base de la Sécurité sociale.

Validation des périodes de chômage pour la retraite de base

Les périodes de chômage indemnisé peuvent donner lieu à la validation de trimestres d’assurance vieillesse pour la retraite de base versée par la Sécurité sociale.

Sous certaines condition et limites, les périodes de chômage non indemnisé peuvent aussi être validées.

Droits supplémentaires ouverts pendant la période d’indemnisation

Les périodes de chômage indemnisé (par l’assurance chômage, un régime de solidarité, ou préretraite, etc.) peuvent donner lieu à l’attribution de points de retraite complémentaire.

L’IRCANTEC accorde des points gratuits pendant la durée de l’indemnisation. La prise en compte de ces points se fait au moment de la liquidation de la retraite. Il convient de conserver à cet effet la carte d’inscription comme demandeur d’emploi et les bulletins mensuels de versement de l’allocation pour les présenter, le moment venu, à cet organisme.
https://www.ircantec.retraites.fr/

C.N.A.V.T.S.
Toutes les périodes d’indemnisation vous ouvrent des droits à la retraite. Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez vous adresser à la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse des Travailleurs Salariés (C.N.A.V.T.S.).

Pour plus d’information, consultez :
https://www.info-retraite.fr/portail-info/home.html