Yémen - Q&R - Extrait du point de presse (29 décembre 2017)

Q - Des bombardements saoudiens ont encore fait de nombreuses victimes civiles au Yémen récemment. Une réaction ?

R - La France déplore les nombreuses victimes civiles au Yémen au cours d’opérations militaires ces derniers jours. Cette situation souligne l’urgence d’une solution politique négociée, seule à même de mettre fin à la crise au Yémen et à ses conséquences dramatiques pour le peuple yéménite, comme à ses répercussions sur la sécurité des pays voisins.

La protection des populations et des infrastructures civiles et l’accès complet, inconditionnel et sans entrave à l’aide humanitaire s’imposent à toutes les parties. Nous demandons à tous de les respecter. Le président de la République a fait part à cet égard le 27 décembre au roi Salmane de sa forte préoccupation face à la catastrophe humanitaire au Yémen et l’a appelé à lever entièrement le blocus pour permettre à l’aide humanitaire et aux biens commerciaux d’entrer au Yémen.

La France est attentive à la sécurité de l’Arabie saoudite. Elle lui a exprimé sa solidarité après les tirs de missiles qui l’ont visée ces dernières semaines. Elle souhaite jouer tout son rôle pour relancer un processus politique crédible à brève échéance au Yémen et contribuer ainsi à la restauration d’une stabilité durable dans ce pays.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE