Yémen - Q/R - Extrait du point de presse (13 juin 2018)

Q - La coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite a annoncé mercredi avoir lancé l’assaut contre Hodeïdah. Dans ce contexte est-ce que la conférence humanitaire co-présidée par la France et l’Arabie Saoudite le 27 juin est maintenue ?

R - La ville portuaire de Hodeïda est en effet un des accès-clefs du Yémen pour acheminer les biens commerciaux et humanitaires aux populations civiles.

L’actualité sur le terrain nous convainc de la nécessité que la communauté internationale prête une attention toute particulière à la question de l’accès humanitaire. C’est le sens de la conférence humanitaire que nous avons proposé d’organiser le 27 juin.

Le président de la République s’est entretenu hier avec Mohammed Ben Zayed, Prince héritier d’Abou Dabi. Il a évoqué avec lui la situation politique et militaire au Yémen, et notamment à Hodeïda, et a appelé les parties prenantes à la retenue et à la protection des populations civiles.

La France rappelle que seule une solution politique négociée, y compris à Hodeïda, permettra de mettre fin de manière durable à la guerre au Yémen et d’arrêter la dégradation de la situation sécuritaire et humanitaire dans ce pays.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE