Yémen - Q&R - Extrait du point de presse (12 novembre 2018)

Q : Les combats dans la ville d’Hodeïda s’intensifient depuis hier. Avez-vous une réaction ?

La France exprime sa préoccupation face à l’intensification des combats qui ont lieu autour d’Hodeïda et désormais à l’intérieur de la ville. Ils font craindre une nouvelle détérioration de la situation humanitaire, déjà critique, et du nombre de victimes civiles.

Le port d’Hodeïda est le principal port du Yémen, par où transitent 85% de l’aide alimentaire et sanitaire et 70% des importations du pays. Le maintien du fonctionnement de ce port revêt donc un caractère vital. La France appelle, avec ses alliés américains et britanniques, à un cessez-le-feu qui permette la reprise dans les meilleurs délais de la négociation, car seule une solution politique permettra de résoudre durablement la crise au Yémen.

L’envoyé spécial du Secrétaire général des Nations unies pour le Yémen poursuit son travail de médiation pour organiser de prochains pourparlers dans les meilleurs délais. Comme ses partenaires, la France renouvelle son soutien à ses efforts.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE