Situation au Yémen (5 décembre 2017)

La France est extrêmement préoccupée par la situation au Yémen. Les affrontements en cours à Sanaa, qui ont causé la mort de l’ancien président Ali Abdallah Saleh, ont encore aggravé la situation. Un cessez-le feu durable doit rapidement intervenir pour éviter toute aggravation de la crise.


La protection des populations et des infrastructures civiles et l’accès complet, inconditionnel et sans entrave de l’aide humanitaire sont des obligations du droit international humanitaire qui s’imposent à toutes les parties au conflit. Nous demandons à tous de les respecter.

La France appelle les parties yéménites à reprendre au plus vite et sans préconditions les négociations pour parvenir à un règlement politique pérenne de la crise. Elle réitèrera son soutien aux efforts en ce sens de l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies, Ismaïl Ould Cheikh Ahmed, à l’occasion des consultations sur le Yémen organisées aujourd’hui au Conseil de sécurité des Nations unies en présence de ce dernier. Ces consultations permettront de faire un premier point sur la situation, qui demeure encore très incertaine.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE