Venezuela - Q&R - Extrait du point de presse (30 janvier 2019)

Q - Le président vénézuélien Nicolas Maduro s’est dit prêt à organiser des élections législatives anticipées seulement. Cette proposition peut-elle constituer une issue à la crise ou appelez-vous aussi à la convocation d’ici samedi d’une présidentielle anticipée ?

R - L’Assemblée nationale vénézuélienne a été élue démocratiquement lors des élections législatives de décembre 2015 et son mandat doit s’achever en 2021.
Nicolas Maduro, revendique pour sa part un second mandat présidentiel sur la base de l’élection présidentielle du 20 mai 2018, dont le résultat ne peut être considéré comme légitime.

La convocation d’élections législatives anticipées, loin de contribuer à une résolution de la crise, constituerait un nouvel obstacle posé à une solution politique à la crise actuelle. Nous réitérons notre soutien à l’Assemblée nationale et appelons au respect de ses prérogatives et des droits de ses membres, en particulier de leur immunité constitutionnelle.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE