Venezuela - Q&R - Extrait du point de presse (18.02.20)

Partager

Q - Le gouvernement du Venezuela a accusé l’ambassadeur de France sur son sol, Romain Nadal, de s’immiscer dans ses affaires intérieures après qu’il eut reçu Juan Guaido. Que répond la France ?

R - La France conteste les accusations portées par les autorités vénézuéliennes à l’encontre de l’ambassadeur de France au Venezuela, exprimées lors de la convocation de l’ambassadeur par le ministère des relations extérieures hier à Caracas. La présence à l’aéroport de Caracas de l’ambassadeur, le 11 février dernier, conjointement à celle d’autres chefs de postes européens, à l’occasion du retour au Venezuela de M. Juan Guaido, avait pour seule vocation d’éviter toute violence et de promouvoir la solution politique soutenue par la France au Venezuela. Elle était cohérente avec la reconnaissance par la France de M. Guaido en tant que président de l’Assemblée nationale de la République bolivarienne du Venezuela et président de transition en charge de mettre en œuvre un processus électoral.

Cette position sans ambiguïté a été rappelée à l’ambassadeur du Venezuela en France lors de sa convocation au ministère de l’Europe et des affaires étrangères, ce mardi 18 février.

Informations complémentaires