Vénézuéla - Q&R - Extrait du point de presse (1er juillet 2019)

Q : Avez-vous une réaction à la mort en détention du capitaine de corvette Rafael Acosta Arévalo au Venezuela ?

R : La France condamne fermement la mort en détention du capitaine de corvette Rafael Acosta Arévalo le dimanche 30 juin. Elle appelle à la tenue d’une enquête indépendante pour faire toute la lumière sur ce décès.

La France rappelle qu’il est de la responsabilité de tout Etat d’assurer l’intégrité physique des détenus et que la torture et autres traitements cruels, inhumains et dégradants constituent une violation des droits de l’Homme. Le Venezuela doit respecter ses engagements internationaux en la matière, en particulier la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. La France soutient l’action de la Haute-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme dans ses efforts pour garantir le plein respect des droits fondamentaux au Venezuela et appelle à la libération pleine et entière de tous les prisonniers politiques.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE