Ukraine - Q&R - Extrait du point de presse (21 décembre 2017)

Q - Après la décision de la Russie de se retirer du centre de contrôle et de coordination du cessez-le-feu dans le Donbass, le président de l’Ukraine Piotr Porochenko s’est dit favorable à ce que les représentants de la France et de l’Allemagne y participent. Comment évaluez-vous cette idée ? Comment cela peut-il changer la situation dans le Donbass ? M. Porochenko a aussi dit que le risque d’aggravation de la situation au Donbass est très élevé. Il a décidé d’y augmenter le nombre des forces de sécurité. Comment évaluez-vous ces propositions ?

R - La France regrette le retrait des représentants russes du centre conjoint de contrôle et de coordination du cessez-le-feu dans le Donbass et a invité hier la Russie à revenir sur cette décision. Il est prématuré d’envisager une modification de ce mécanisme conjoint, dont la vocation est de rendre possible un travail coordonné des militaires russes et ukrainiens pour consolider le cessez-le-feu et soutenir la mission spéciale d’observation de l’OSCE en Ukraine.

La France et l’Allemagne sont déterminées à poursuivre leurs efforts dans le format de Normandie pour le règlement pacifique du conflit.

Nous saluons à ce titre la décision du groupe de contact trilatéral de reconduire le cessez-le-feu à l’occasion de Noël et appelons l’ensemble des parties à respecter strictement cette décision.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE