Ukraine - Q&R - Extrait du point de presse (20 décembre 2019)

Partager

Q : Le président russe Vladimir Poutine, lors de sa conférence de presse de fin d’année, a dit que les propos de son homologue ukrainien Vladimir Zelensky sur la possibilité de réviser les accords de Minsk sont alarmants. « Porochenko et les chefs d’État français et allemand m’ont pris à la gorge, insistant sur les signatures des représentants des LNR et DNR dans le cadre des accords de Minsk », a-t-il déclaré. Selon lui, le cœur du problème réside dans le fait que Kiev n’a aucun désir de résoudre la crise par le biais d’un dialogue avec la population. Le Président a appelé à engager un dialogue direct avec le Donbass et à revenir à la concertation prévue par les accords. Il a salué le fait que la loi sur le statut spécial du Donbass ait été prolongée. Il a qualifié les réunions au format Normandie d’« utiles ». Comment pouvez-vous commenter ces propos ?

R : Comme nos chefs d’État et de gouvernement l’ont réaffirmé lors du sommet qui s’est tenu à Paris le 9 décembre dernier, les accords de Minsk restent la base des travaux conduits en Format Normandie. Nos pays sont attachés à la pleine mise en œuvre de ces accords.

Nous souhaitons que la dynamique positive observée pendant le sommet se poursuive afin d’obtenir des avancées substantielles sur le terrain et sur le plan politique, dans la perspective notamment du prochain sommet prévu dans quatre mois.

Informations complémentaires