Ukraine - Q&R - Extrait du point de presse (19 janvier 2018)

Q - La loi votée hier en Ukraine qualifiant « d’occupation russe » le conflit armé en cours dans l’Est du pays constitue-t-elle une violation des accords de Minsk ?

R - L’Ukraine a adopté le 6 octobre 2017 une loi permettant de renouveler pour un an le statut spécial dans le Donbass, marquant ainsi son engagement à mettre en œuvre les accords de Minsk.

L’adoption de la loi « sur la garantie de la souveraineté de l’Ukraine sur les territoires temporairement occupés des régions de Donetsk et de Louhansk », le 18 janvier, concerne l’organisation interne des structures civiles et militaires de l’Ukraine dans le contexte du conflit dans l’Est du pays. Cette loi ne saurait remettre en cause la mise en œuvre par la Russie et l’Ukraine des accords de Minsk.

Nous sommes attachés à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de l’Ukraine.

Nous appelons les parties à respecter le cessez-le feu et à s’engager en faveur d’un règlement pacifique du conflit, notamment dans le cadre du « format Normandie ».

Q - Selon le président du Kazakhstan, le président américain a proposé de trouver un autre lieu que Minsk pour les négociations sur le conflit de l’est de l’Ukraine. Comment évaluez-vous cette proposition ? Où peut-on transférer ces rencontres ?

R - En 2014, les quatre pays du format de Normandie ont retenu par consensus la proposition biélorusse de se réunir à Minsk.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE