Ukraine - Q&R - Extrait du point de presse (9 février 2018)

Q – Le 12 février va être célébré l’anniversaire de la signature des accords de Minsk. Est-ce que les attentes à l’égard de ces accords et des parties ont été satisfaites ? Comment peut-on expliquer le non-respect de ces accords ? Si on évalue ces accords aujourd’hui, qu’est-ce que on aurait pu faire autrement ?

R – M. Jean-Yves Le Drian a évoqué le conflit à l’Est de l’Ukraine le 5 février avec son homologue ukrainien et s’en est entretenu au téléphone avec son homologue russe. Cette crise fait des victimes chaque semaine et entraîne des conditions de vie difficiles pour la population.

La France, qui exerce avec l’Allemagne un rôle de médiation, appelle la Russie à mettre en œuvre les accords de Minsk, en particulier dans le domaine sécuritaire, et attend de l’Ukraine qu’elle poursuive la mise en œuvre des mesures qui la concernent.

Notre objectif demeure la résolution politique globale de la crise, l’amélioration de la situation sécuritaire – qui implique le respect complet du cessez-le-feu – et le rétablissement des liens socio-économiques entre les deux côtés de la ligne de contact.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE