Déplacement de Jean-Yves Le Drian en Ukraine (22-23 mars 2018)

Image Diaporama -

© Photos : F.de La Mure/MEAE

Image Diaporama -

© Photos : F.de La Mure/MEAE

Image Diaporama -

© Photos : F.de La Mure/MEAE

Image Diaporama -

© Photos : F.de La Mure/MEAE

Image Diaporama -

© Photos : F.de La Mure/MEAE

Image Diaporama -

© Photos : F.de La Mure/MEAE

Image Diaporama -

© Photos : F.de La Mure/MEAE

Image Diaporama -

© Photos : F.de La Mure/MEAE

Image Diaporama -

© Photos : F.de La Mure/MEAE

Image Diaporama -

© Photos : F.de La Mure/MEAE

Image Diaporama -

© Photos : F.de La Mure/MEAE

Image Diaporama -

© Photos : F.de La Mure/MEAE

Image Diaporama -
Image Diaporama -
Image Diaporama -
Image Diaporama -
Image Diaporama -

© Photos : F.de La Mure/MEAE

Image Diaporama -

© Photos : F.de La Mure/MEAE

Image Diaporama -

© Photos : F.de La Mure/MEAE

Image Diaporama -

© Photos : F.de La Mure/MEAE

Jean-Yves Le Drian s’est rendu en Ukraine les 22 et 23 mars, après avoir reçu son homologue Pavlo Klimkine le 5 février.

Cette première visite en Ukraine du ministre de l’Europe et des affaires étrangères a notamment eu pour objectif de rappeler l’engagement de la France dans la résolution du conflit et la mise en œuvre des accords de Minsk, en particulier dans le cadre du format Normandie auquel elle participe activement.

Elle a été aussi l’occasion de marquer notre soutien – aux côtés de l’Union européenne et du G7 – au processus de réformes en Ukraine et de consolider les coopérations entre nos deux pays.

Jean-Yves Le Drian a eu de nombreux entretiens avec les autorités ukrainiennes. Il a notamment évoqué avec le président Petro Porochenko les attentes de l’Union européenne en matière de réformes et de lutte contre la corruption, en particulier s’agissant de la création d’une cour anticorruption spécialisée. Les échanges avec le Premier ministre ont permis de faire le point sur nos échanges économiques et commerciaux et de rappeler les attentes des entreprises françaises en matière de réformes pour instaurer un climat propice aux investissements, alors que la France est le premier employeur étranger avec plus de 160 entreprises en Ukraine. Le ministre de l’Europe et des affaires étrangères s’est entretenu également avec le président du Parlement, Andriy Parouby, et la présidente de la commission des affaires étrangères, Anna Hopko, pour évoquer l’état de mise en œuvre des réformes et rappeler l’engagement de la France dans la résolution du conflit à l’est de l’Ukraine.

Avec son homologue Pavlo Klimkine, Jean-Yves Le Drian a travaillé à l’approfondissement de nos relations bilatérales dans les secteurs de l’économie et des échanges humains et a rappelé la nécessité pour l’Ukraine de poursuivre ses efforts de réformes et de lutte contre la corruption, en conformité avec les conditionnalités de l’Union européenne et du FMI. Les ministres ont évoqué en détail l’état des négociations pour la mise en œuvre des accords de Minsk ainsi que la situation sécuritaire et humanitaire. À l’occasion de son déplacement, Jean-Yves Le Drian a remis les insignes de chevalier de la Légion d’Honneur au chef de la mission spéciale de l’OSCE, Ertugrul Apakan. Il a également rencontré des prisonniers libérés lors de l’échange du 27 décembre dernier et des représentants de personnes disparues, avec lesquels il a évoqué leurs conditions de détention et les mécanismes pouvant être mis en place pour faciliter l’identification et la recherche de personnes disparues.

Lors de son déplacement, Jean-Yves Le Drian a visité le Maïdan, symbole des espoirs et des attentes des Ukrainiens, accompagné de l’écrivain Andrey Kourkov, témoin des événements de 2014. Il s’est également rendu au mémorial de Babi Yar pour rendre hommage aux victimes de la Shoah.

La France demeure pleinement engagée dans la résolution du conflit à l’est de l’Ukraine et est attachée au respect de la souveraineté de l’Ukraine sur l’ensemble de son territoire.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE