Turquie (25 octobre 2017)

Les premières audiences des responsables turcs d’Amnesty international, Taner Kilic et Idil Eser, et des neuf autres défenseurs des droits de l’Homme arrêtés début juillet, dont les ressortissants allemand et suédois Peter Steudtner et Ali Gharavi, s’ouvrent aujourd’hui à Istanbul. La première audience du procès de Taner Kilic, également inculpé dans une autre affaire, s’ouvre demain à Izmir.

La France rappelle sa vive préoccupation et demande la libération rapide des militants encore en détention. Elle souligne son attachement au droit à un procès équitable et au respect des droits de la défense. Notre Consul général à Istanbul sera présent à l’audience aujourd’hui à Istanbul.

Le travail des ONG, telle Amnesty international, est une composante essentielle de toute société démocratique. Le respect des droits de l’Homme et des libertés fondamentales dans le cadre de l’État de droit est indispensable à l’exercice de la démocratie. C’est le socle essentiel des engagements européens et internationaux de la Turquie. Nous faisons passer ce message lors de nos échanges avec les autorités turques à tous les niveaux. C’est ce que M. Jean-Yves Le Drian a notamment rappelé lors de sa visite en Turquie les 14 et 15 septembre derniers.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE