Relations bilatérales

Partager

Relations politiques

La Tunisie constitue une priorité pour la France et nos relations sont d’une grande densité.

Le président de la République a reçu à Paris son homologue tunisien le 22 juin 2020 pour une visite de travail et d’amitié. Au cours de cette visite, le président de la République a rappelé l’amitié indéfectible qui lie nos deux pays. Le président de la République a confirmé notre soutien à la Tunisie et à son développement, dans un contexte d’accroissement des difficultés économiques en raison de la crise sanitaire mondiale. Pour ce faire, le président de la République a notamment confirmé à son homologue l’accord d’un prêt exceptionnel de 350M€ sur trois ans, en soutien aux réformes tunisiennes.

Le président de la République s’était rendu à Tunis à plusieurs reprises. Il y avait notamment effectué une visite d’Etat les 31 janvier et 1er février 2018. Le président de la République a assisté aux funérailles du président Béji Caïd Essebsi le 27 juillet 2019 à Tunis.

Les rencontres entre les gouvernements français et tunisiens sont fréquentes. En octobre 2017, le Premier ministre avait présidé, avec son homologue tunisien, le premier Haut conseil de coopération franco-tunisien. Une deuxième réunion a eu lieu en février 2019 à Paris. Une nouvelle édition du Haut conseil de coopération devrait avoir lieu en 2021.

Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, a également fait le choix de la Tunisie pour son premier déplacement dans le monde arabe et sa première visite hors d’Europe, en effectuant une visite à Tunis les 4 et 5 juin 2017. Il a effectué un déplacement à Tunis le 22 juillet 2018, sur le chemin de la Libye, une visite à Tunis les 21 et 22 octobre 2018 et un nouveau déplacement à Tunis le 19 mars 2019, avant de se rendre en Libye. Le ministre s’est également rendu à Tunis le 9 janvier 2019. Les contacts avec son homologue tunisien sont fréquents.

Présence française

23 253 Français installés en Tunisie
Un consulat général à Tunis

Visites

  • 22 juin 2020 : visite de travail et d’amitié du président de la République tunisienne, M. Kaïs Saïed, à Paris
  • 9 janvier 2020 : visite à Tunis du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères
  • 11 novembre 2019 : déplacement à Paris du chef du gouvernement, M. Youssef Chahed, à l’occasion du Forum de Paris sur la Paix.
  • 4 octobre 2019 : visite à Tunis de la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Mme Frédérique Vidal, pour l’inauguration de l’Université franco-tunisienne pour l’Afrique et la Méditerranée.
  • 17 septembre 2019 : déplacement du Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, M. Slim Khalbous pour coprésider la réunion du comité de pilotage de l’Université franco-tunisienne pour l’Afrique et la Méditerranée.
  • 27 juillet 2019 : déplacement à Tunis du président de la République pour les funérailles du président Béji Caïd Essebsi
  • 19 mars 2019 : visite à Tunis de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères
  • 13 – 15 février 2019 : visite officielle du Chef du gouvernement M. Youssef Chahed à Paris, accompagné d’une délégation de dix ministres, à l’occasion de la deuxième réunion du Haut conseil de coopération.
  • 11 novembre 2018 : participation du président M. Beji Caïb Essebsi au forum de la paix, à l’occasion des commémorations du centenaire de l’armistice de la Première guerre mondiale
  • 21 et 22 octobre 2018 : visite de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères
  • 22 juillet 2018 : visite de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères
  • 25 juin 2018 : visite de M. Sabri Bachtobji, secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, reçu par Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères pour coprésider la réunion du comité de suivi et de préparation du Haut conseil de coopération.
  • 29 mai 2018 : participation de M. Béji Caïd Essebsi, président de la République, à la conférence sur la Libye.
  • 31 janvier et 1er février 2018 : visite d’État du président de la République

Ambassadeurs

Ambassadeur de France en Tunisie : M. André Parant
Ambassadeur de Tunisie en France : En attente de nomination

Relations économiques

La France entretient avec la Tunisie des relations commerciales et financières privilégiées. En 2019, elle demeurait le premier partenaire commercial de la Tunisie, en étant à la fois le pays destinataire de près 29,1 % des exportations tunisiennes et à l’origine de 14,3 % des importations tunisiennes.

La France est également le premier fournisseur d’investissements directs à l’étranger. Alors que la balance commerciale tunisienne est structurellement déficitaire, la France enregistre un déficit commercial bilatéral avec le pays, qui s’élevait en 2019 à 1,2 milliard d’euros. Ces dernières années, la France a perdu des parts de marché, et a cédé en 2017 sa place de 1er fournisseur au profit de l’Italie.

Les exportations françaises à destination de la Tunisie ont atteint 3,3 milliards d’euros en 2019 (+1 % par rapport à 2018). En excluant les années de livraison de matériel aéronautique, les performances de la France à l’export vers la Tunisie s’inscrivent dans une tendance globale de pertes de parts de marché, au bénéfice de pays émergents tels que la Chine ou la Turquie.

1 413 entreprises françaises emploient plus de 140 000 personnes en Tunisie. Le président de la République s’est engagé, au cours de sa visite d’État en 2018, à doubler les investissements des entreprises françaises en Tunisie. Cet objectif ambitieux nourrit une coopération accrue entre la France et la Tunisie.

La France participe activement au développement de la Tunisie, dans le cadre d’un plan de l’Agence française de développement de 1,7 milliard d’Euros jusqu’en 2022. Les prêts accordés à la Tunisie participent du développement du pays (rénovation des quartiers anciens, soutien à l’entreprenariat des jeunes, soutien au développement environnemental du pays).

Un important volet de la coopération franco-tunisienne concerne la santé, avec le financement de la construction d’un hôpital de nouvelle génération à Gafsa, la modernisation de l’hôpital de Sidi Bouzid ou la participation au programme E-Santé pour la numérisation des systèmes sanitaires et la promotion de la télémédecine. La France a également, dans le contexte de la crise sanitaire du Covid-19, soutenu financièrement la Tunisie en mobilisant rapidement 89M€ de prêts.
Le président de la République a également annoncé, lors de la visite du président Saïed en France (22 juin 2020), l’octroi d’un prêt de 350M€ sur trois ans, en soutien aux réformes tunisiennes.

Coopération culturelle, scientifique et technique

Notre coopération et notre action culturelle répondent aujourd’hui à trois priorités :

  • Appui à la société civile tunisienne et au développement de ses relations avec la société civile française
  • Accompagnement de la mise en place de la démocratie et de l’État de droit
  • Contribution à la formation initiale ou continue des Tunisiens

La coopération culturelle française oriente en priorité son action en direction de la jeunesse et des nouveaux publics de la société civile. Cette orientation se traduit par des échanges artistiques, le débat d’idées et l’appui aux nouveaux médias. La promotion de notre expertise dans les secteurs des musées et du patrimoine ainsi que le soutien aux jeunes artistes et acteurs culturels sont également des axes importants.

La promotion de la langue française est un enjeu important de notre coopération. Reconnue comme « langue étrangère à statut privilégié » en Tunisie, elle est enseignée durant tout le parcours scolaire. Le poste contribue à la promotion du français à travers le centre de langue de l’Institut français de Tunisie et le réseau des établissements scolaires de l’agence pour l’enseignement du français à l’étranger (AEFE), qui accueille plus de 3 200 enfants tunisiens sur un total de 7 200 élèves.

Le 4 octobre 2019, nos deux ministres de l’Enseignement supérieur ont inauguré l’Université franco-tunisienne pour l’Afrique et la Méditerranée (UFTAM). Les objectifs prioritaires de ce projet sont l’employabilité, le positionnement de la Tunisie comme hub de formation pour l’Afrique et le développement de l’enseignement en français.

Autres types de coopération

Les relations euro-tunisiennes sont anciennes. La Tunisie aspire à accéder au statut de « partenaire privilégié » de l’Union européenne (UE), qui est, de très loin, son principal partenaire économique (80 % de ses échanges commerciaux). En 1995, la Tunisie a été le premier pays méditerranéen à signer un accord d’association avec l’Union européenne. Le 1er janvier 2008, la Tunisie devint le premier pays de la rive sud à intégrer la zone de libre-échange pour les produits industriels avec l’Union européenne. Le principe d’un statut avancé a été agréé en 11 novembre 2008, sous la présidence française du Conseil de l’Union européenne, et signé en novembre 2012. Ce statut avancé doit aboutir à un accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA), dont les négociations ont débuté en octobre 2015, pour privilégier une intégration économique plus étroite entre l’UE et la Tunisie. Preuve de ces liens solides entre l’Union et la Tunisie, un partenariat pour la mobilité a été signé le 3 mars 2014.

La Tunisie est aujourd’hui l’un des premiers bénéficiaires de la politique européenne de voisinage. L’Union européenne accentue d’année en année son appui à la Tunisie. Pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire, l’Union européenne a notamment décidé l’octroi d’une nouvelle tranche de 600M€ d’assistance macro-financière et de 245M€de subvention à des projets de développement.

La France est l’un des principaux soutiens de la Tunisie au sein des enceintes européennes.

Mise à jour : 09.2020

Informations complémentaires