Tunisie – Visite de Jean-Yves Le Drian (21 et 22 octobre 2018)

Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, a effectué une visite en Tunisie, les 21 et 22 octobre. Dans le cadre des relations d’amitié et de confiance entre la France et la Tunisie, il a renouvelé son soutien aux réformes engagées pour consolider les acquis de la transition démocratique et assurer la croissance économique du pays.

Ce déplacement s’inscrivait dans le cadre du suivi des engagements bilatéraux pris lors de la visite d’Etat du Président de la République les 31 janvier et 1er février derniers, et de la préparation du deuxième Haut-conseil de coopération franco-tunisien, que coprésideront le Premier ministre et le Chef du gouvernement tunisien à Paris au premier semestre 2019.

Jean-Yves Le Drian s’est entretenu avec le Président de la République tunisienne, Béji Caïd Essebsi, le Chef du gouvernement, Youssef Chahed et son homologue Khemaies Jhinaoui, ainsi que le ministre du développement, de l’investissement et de la coopération internationale, Zied Ladhari.

La lutte contre le terrorisme et la radicalisation, les questions migratoires et les enjeux régionaux, en particulier le partenariat avec l’Union européenne et la situation en Libye, ont notamment été abordés.

Un groupe de travail franco-tunisien a été créé pour préparer le Sommet de la francophonie à Tunis en 2020. Le ministre a proposé d’associer étroitement la Tunisie aux travaux de la présidence française du G7, notamment en matière économique et sécuritaire, ainsi qu’à la préparation du sommet qui réunira à Marseille, au début de l’été 2019, les pays et les sociétés civiles de la Méditerranée occidentale.

Le ministre et son homologue ont évoqué les principaux dossiers bilatéraux. Ils ont fait le point sur les nouveaux champs de coopération opérationnelle en matière de sécurité et défense. Le ministre a rappelé la nécessité de renforcer le dialogue sur les migrations et la coopération, notamment en matière consulaire.

Sur le plan économique, la priorité donnée par la France à la formation et à l’emploi des jeunes tunisiens s’est concrétisé par le financement par l’Agence française de développement de projets innovants d’entrepreneuriat social et féminin. Ce soutien est apporté par la France aux jeunes entrepreneurs tunisiens dans le cadre du fonds d’urgence de 50 millions d’euros, annoncé lors de la visite d’Etat. En matière d’enseignement supérieur, le projet d’université franco-tunisienne pour l’Afrique et la Méditerranée doit permettre de renforcer l’employabilité, le positionnement de la Tunisie comme carrefour de formation pour l’Afrique et l’influence francophone.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE