Présentation

Données générales

Présentation du pays

Nom officiel : Royaume des Tonga
Nature du régime : monarchie constitutionnelle
Chef de l’Etat : S.M. le Roi Tupou VI ; Premier ministre : M. Akilisi POHIVA

Données géographiques

Superficie : 749 km² répartis sur plus de 170 îles (ZEE 666 591 km2)
Capitale : Nuku’Alofa (environ 25 000 habitants) sur l’île Tongatapu
Langue(s) officielle(s) : tongien, anglais
Langue(s) courante(s) : tongien, anglais
Monnaie : pa’anga (1 pa’anga = 0,40 euro)
Fête nationale : 4 novembre

Données démographiques

Population : 107 122 (Banque mondiale, 2016)
Densité : 143,02 h / km² (Banque mondiale, 2016)
Croissance démographique : 0,9% (Banque mondiale, 2016)
Espérance de vie : 73 ans (Banque mondiale, 2015)
Taux d’alphabétisation : 99 % (Banque mondiale)
Religion(s) : Méthodistes (53 %), Catholiques (16%), Mormons (17% - taux le plus élevé dans le monde), autres groupes (14 %).
Indice de développement humain (2015) : 0,717 (100e rang mondial)

Données économiques

PIB : 395,16 M USD (Banque mondiale, 2016)
PIB par habitant : 3 688 USD (FMI, 2015)
Taux de croissance : 3,7 %(Banque mondiale 2015)
Taux de chômage : 13% (FMI, 2010)
Taux d’inflation : 1,5% (Banque mondiale, 2015)

Principaux fournisseurs : Nouvelle-Zélande (4,38 M USD) ; Chine (Hong-Kong – 3,35 M USD) ; Etats-Unis (2,48 MUSD) ; Japon (2,05 M USD) ; Australie (1,66 M USD) – Source ITC 2014
Principaux clients : Nouvelle-Zélande (62,42 M USD) ; Etats-Unis (23,68 M USD) ; Japon (17,46 M USD) ; Chine (16,4 M USD) ; Australis (11,76 MUSD) – Source ITC 2014

Présence française

Site internet de l’ambassade : https://fj.ambafrance.org/

Eléments d’actualité

Politique intérieure

Monarchie constitutionnelle où le roi détient le pouvoir exécutif, les Tonga ont connu d’importantes émeutes en novembre 2006 suite auxquelles le roi Siaosi TUPOU V promet des réformes qui se traduisent notamment par l’élection du parlement au suffrage universel, sauf pour les représentants des nobles (9 sièges sur 26). Le roi TUPOU V décède le 18 mars 2012 à Hong-Kong. Son frère cadet lui succède sous le nom de TUPOU VI (officiellement couronné le 4 juillet 2015).

Le roi, conformément aux pouvoirs que lui confère la constitution, a dissout le Parlement le 25 août dernier et a demandé à ce que de nouvelles élections se tiennent au plus tard le 16 novembre 2017. Cette décision marque la chute d’Akilisi POHIVA, élu premier ministre en 2014.
Très dépendant des transferts de fonds envoyés par la diaspora tongienne aux Etats-Unis, l’économie du pays a été durement touchée par la crise de 2008 dont elle se relève doucement. Le chômage reste élevé et un cinquième de la population vit toujours sous le seuil de pauvreté. L’économie repose sur le secteur agricole et sur la pêche au thon.

Le Royaume dépend largement de l’aide internationale qui lui permet de couvrir son déficit structurel. L’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Union européenne, le Japon et les Etats-Unis sont ses principaux bailleurs, avec la Chine, qui accorde une aide financière déterminante, y compris sous forme de prêts préférentiels.

Situation économique

Site du Ministère de l’économie : http://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/tonga

Politique étrangère

Le royaume des Tonga entretient des relations privilégiées avec l’Australie et la Nouvelle-Zélande, principaux partenaires pour l’aide au développement. Mme Julie BISHOP, ministre australienne des affaires étrangères, a effectué une visite en avril 2015, suivie en septembre 2016 par Mme Concetta FIERRAVANTI-WELLS, ministre australienne du développement international et du Pacifique.

En juillet 2015, M. Jerry MATEPARAE, Gouverneur général de Nouvelle-Zélande, a assisté au couronnement du roi TUPOU VI. M. Gelly BROWNLEE, le nouveau ministre néo-zélandais des Affaires étrangères a effectué son 2ème déplacement officiel à Nuku’alofa du 9 au 11 mai dernier.

La Chine et les Tonga entretiennent des relations diplomatiques depuis 1998. Le 9 juin 2016, l’ambassadeur de Chine à Nuku’Alofa et le Premier ministre Akilisi POHIVA ont signé un accord bilatéral permettant aux ressortissants chinois et tongiens de voyager sans visa pour une durée inférieure à 30 jours.

Le Japon entretient des relations avec les Tonga depuis 1970 et est un des quatre pays disposant d’une ambassade à Nuku’Alofa depuis 2009. La famille impériale du Japon a développé une relation cordiale et personnelle avec la famille royale des Tonga au fil des ans. Les Etats-Unis, où réside un grand nombre de tongiens (notamment en Utah), déploie des « Peace Corps » dans le pays depuis 1967.

Les Tonga ont des représentations diplomatiques en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Chine, au Japon, au Royaume-Uni et à New-York, auprès des Nations Unies.

Sur le plan multilatéral, le Royaume des Tonga est membre de l’Organisation des Nations unies (depuis 1999), du Fonds monétaire international (FMI), de la Banque mondiale et de la Banque asiatique de développement (BAD). En 2007, les Tonga sont devenues membre de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et en 2011 de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AEIA). Une tongienne, Mme Fekitamoeloa Katoa ‘UTOIKAMANU, a été nommée Haute Représentante du Secrétariat Général des Nations unies pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral et les petits États insulaires en développement. Les Tonga, comme tous les autres Etats insulaires du Pacifique, sont membres du groupe AOSIS (Alliance of Small Island States) qui regroupe à New York les Etats côtiers ou insulaires de plusieurs régions du monde.

Le Royaume des Tonga est membre des principales organisations régionales du Pacifique comme le Forum des îles du Pacifique (FIP), la Communauté du Pacifique (CPS), le Programme régional océanien de l’environnement (PROE) et le Forum pour le développement des îles du Pacifique (FDIP). Il est également membre d’organisations régionales de pêche telles que l’Agence des pêches du forum (FFA) et la Commission des Pêches du Pacifique central et occidental (WCPFC).

Disposant de forces armées, Nuku’Alofa a accueilli en 2013 la première réunion des Ministres de la Défense du Pacifique Sud (SPDMM - South Pacific Defense Ministers Meeting), qui réunit, outre les Tonga, l’Australie, le Chili, la France, la Nouvelle-Zélande, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et les Fidji (depuis 2017). Le Royaume a également participer à la réunion Asie-Pacifique sur le renseignement militaire du 5 au 7 septembre 2017 (APICC – Asian Pacific Intelligence Chiefs Conference) à Wellington, dont la France est membre depuis sa création en 2007.

Mise à jour : 02.11.17

Informations complémentaires

PLAN DU SITE