Togo - Q&R - Extrait du point de presse (25 ocotbre 2017)

Q – La crise politique au Togo est loin de s’apaiser. L’opposant Tikpi Atchadam a récemment appelé la France à intervenir pour trouver une solution. Que lui répondez-vous ?

R – La France reste attentive à l’évolution de la situation au Togo. Nous condamnons les violences qui y ont été observées. Nous sommes préoccupés par les rapports sur la présence d’hommes en civil aux côtés des forces de l’ordre, pouvant s’apparenter à des milices. Nous souhaitons que le gouvernement togolais respecte le droit de manifester. Les manifestations doivent s’exprimer de façon pacifique.

Dans ce contexte, la France appelle à l’ouverture d’un dialogue immédiat qui doit mener aux réformes politiques attendues, en particulier la révision de la constitution prévoyant la limitation à deux mandats présidentiels et l’instauration d’un scrutin présidentiel à deux tours. Nous soutenons les initiatives régionales visant à établir le dialogue entre les différentes parties.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE