Tchad - Q&R - Extrait du point de presse du 24 novembre 2016

Q - Au Tchad, deux chefs de parti politique ainsi qu’un activiste sont emprisonnés. Les demandes de manifestation de l’opposition sont pour la plupart refusées et les marches interdites. Quelle est votre réaction ?

R - La France réitère son attachement partout dans le monde au respect de la liberté d’expression et de manifestation, qui sont une composante essentielle de la démocratie.

Informations complémentaires