Syrie - Q&R - Extrait du point de presse (18 septembre 2018)

Q – Pouvez-vous confirmer que la frégate « Auvergne » a été impliquée dans l’attaque qui s’est soldée par la disparition d’un avion russe au large des côtes syriennes, comme l’indique le ministère de la défense de Russie ?

Q – Le ministère russe de la Défense affirme que des missiles ont été tirés par la frégate française Auvergne, qui croisait dans les parages, sur Lattaquié. Au même moment, l’aviation israélienne aurait abattu un avion russe. Confirmez-vous les tirs français ? Si oui, quelles ont été les raisons données d’un tel ordre et par qui ? Quelle a été la coordination avec Israël ?

R – Nous vous renvoyons aux déclarations de l’État-major des armées.

Q – Vladimir Poutine et Tayyip Erdogan ont conclu un accord sur la création dans la région d’Idlib d’une zone démilitarisée pour séparer les forces gouvernementales et la rébellion. Comment évaluez-vous les résultats de la rencontre de deux dirigeants à Sotchi ?

R – La France prend note de cette annonce, dont les modalités doivent encore être précisées par les parties russe et turque.

Dans l’immédiat, notre attention va à la cessation effective des hostilités et à l’accès libre et sans entrave de l’aide humanitaire à Idlib, où vivent trois millions de civils, dont la moitié sont déjà des déplacés internes et les deux tiers dépendent de l’aide internationale.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE