Syrie - Q&R - Extrait du point de presse (13 mars 2018)

Q -Les États-Unis ont déposé aux Nations unies une nouvelle résolution pour un cessez-le-feu immédiat en Syrie. Est-ce que la France va soutenir ses partenaires américains ?

R - Nous discutons avec nos partenaires du Conseil de sécurité, en particulier américains, de ce sujet.

La France a rappelé à plusieurs reprises son attachement à la mise en œuvre rapide et entière de la résolution 2401, adoptée le 24 février à l’unanimité et qui exige une cessation immédiate des hostilités d’au moins trente jours, un accès humanitaire sûr, durable et sans entrave et des évacuations médicales en Syrie.

La mise en œuvre de ce texte relève de la responsabilité de toutes les parties. La France appelle les alliés du régime syrien à respecter sans délai leurs obligations internationales et à imposer au régime de Damas, qui opère avec leur soutien, la mise en œuvre de la trêve humanitaire. La Russie, qui a voté en faveur de la résolution 2401, a une responsabilité particulière. Nous attendons d’elle qu’elle prenne des mesures réelles et concrètes pour que cessent immédiatement les bombardements indiscriminés et le siège contre les civils.

Q - La France a fait beaucoup de déclarations sur ce qui se passe dans la Ghouta orientale mais ne paraît pas aussi mobilisée sur la situation aux alentours d’Afrin. Quelle est votre analyse et est-ce que vous considérez que l’action turque est légitime ?

R - Nous nous sommes entretenus à plusieurs reprises ces derniers jours avec nos interlocuteurs turcs pour leur faire part de notre préoccupation.

La résolution 2401 du Conseil de sécurité - qui exige une cessation immédiate des hostilités et un accès humanitaire durable et sans entrave - s’applique à l’ensemble du territoire syrien et à toutes les parties. Elle doit être mise en œuvre sans délai partout et par tous, pour éviter une escalade régionale ou ne pas porter préjudice à notre combat contre Daech.

Nous poursuivrons nos contacts avec la Turquie dans les prochains jours.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE